^

Politique

#AnasseKazib2022

Réunion publique d’Anasse Kazib au Havre : « une nouvelle génération veut en découdre »

Mercredi, Anasse Kazib est venu au Loup Bar au Havre pour rencontrer une cinquantaine de soutiens locaux. Une occasion de discuter librement du programme et d’échanger sur les dernieres années de luttes qui ont secoué le quinquennat. L’occasion également d’inviter tous le monde à rejoindre le comité de soutien local pour la candidature d'Anasse Kazib aux présidentielles !

vendredi 21 janvier

Mercredi, Anasse Kazib est venu au Loup Bar au Havre pour rencontrer une cinquantaine de soutiens locaux de la campagne. Une occasion de discuter librement du programme et d’échanger sur les dernières années de luttes qui ont secoué le quinquennat Macron. Du mouvement contre la Loi travail en 2016, dont les travailleurs havrais ont été l’un des secteurs les plus à l’avant-garde, jusqu’à la grève de la réforme des retraites en passant par les Gilets Jaunes, la discussion a été riche en débat et en interrogations.

« Anasse se bat contre les inégalités, les injustices. Auprès des jeunes, dans les quartiers populaires, auprès des discriminés, des minorités. Il est un vent d’air frais dans cette campagne présidentielle. » a introduit alors Reynald, travailleur à Sidel et délégué syndical CGT, avant d’ajouter : « C’est une sincérité ouvrière qui est là pour dénoncer la mascarade des politiciens carriéristes. Anasse, c’est aussi un programme à découvrir qui ne laisse aucune place à la démagogie ».

Lisa, lycéenne au Havre, a repris dans la foulée : « Je trouve essentiel de pouvoir présenter Anasse Kazib à l’élection présidentielle. En tant que lycéens, on veut lutter contre un système qui nous exploite et ne cherche qu’a faire de nous des futurs travailleurs, les plus rentables possibles ». « On veut parler de féminisme, d’écologie, de racisme, d’impérialisme de l’État français. On soutient une candidature qui nous représente, celle d’un travailleur qui dénonce l’exploitation capitaliste » poursuit-elle avant de laisser la parole à Anasse.

Anasse, pour terminer d’introduire la réunion avant d’ouvrir le débat, reprend ainsi : « Le Havre est une ville ouvrière, on disait, en 2016, qu’elle était la capitale de la lutte contre la Loi Travail. Mais les luttes ne se sont pas arrêtées là, on peut citer les Gilets Jaunes, ou encore la réforme des retraites ». Après avoir mentionné la récente mobilisation dans l’éducation nationale et une « nouvelle génération qui veut en découdre », il termine son introduction : « Chili, États-Unis, Hong-Kong, Inde, il y a un retour de la lutte des classes et ce n’est pas une réflexion de gauchiste pour vendre du rêve, il se passe des choses. Les gens le voient très bien ! »

Après une discussion d’un peu plus d’une heure trente, Reynald et Lisa concluent ensemble pour inviter toutes les personnes venues ce soir-là à rejoindre le comité de soutien du Havre. En effet, à moins de six semaines de la fin de la quête des parrainages, si l’on veut voir Anasse sur la ligne de départ en avril prochain, il y a une nécessité à ce que tous les soutiens de la campagne s’emparent de celle-ci et rejoignent les comités locaux pour aider à l’immense tâche que représente celle de tenter de propulser un ouvrier dans ces débats présidentiels !

Les manières d’aider sont nombreuses et peuvent permettre à tout le monde d’y trouver son compte : tractages de prospectus, collages d’affiches, la quête des parrainages évidemment, ou encore un simple don financier, sont tout autant de manières de participer activement à cette campagne.

Votre soutien est crucial, rejoignez le comité de soutien du Havre !



Mots-clés

#Anasse2022   /    Présidentielles 2022   /    Anasse Kazib   /    Le Havre   /    Politique