×

Mouvement étudiant

Sorbonne Université : 450 étudiants votent l’occupation du campus Clignancourt

Une assemblée générale de plus de 400 étudiants a voté l'occupation du campus. Après un semestre de mobilisation contre la réforme des retraites, les étudiants refusent la sélection et se réapproprient leur lieu d'études !

Phil Adrian


et Silas Perrin

17 avril 2023

Facebook Twitter
Sorbonne Université : 450 étudiants votent l'occupation du campus Clignancourt

Crédits photo : Révolution Permanente

Ce lundi 17 avril, près de 450 étudiants étaient présents à l’assemblée générale du campus de lettres de Sorbonne Université à Clignancourt. L’assemblée a voté l’occupation du campus à une écrasante majorité, après plusieurs jours de discussion et de préparation collectives lors des AGs passées et des différents blocus.

Le sursaut de la mobilisation sur le campus de Clignancourt se poursuit donc, après des semaines de montée du nombre de participants aux assemblées générales depuis le 49,3. Après le passage de la contre-réforme des retraites au conseil constitutionnel et l’approche des partiels, les étudiants de Sorbonne Université redressent la tête et continuent de chanter « On est là, même si Macron ne veut pas nous on est là ».

L’approche des partiels aura permis un nouveau souffle dans la mobilisation étudiante. A Clignancourt comme ailleurs, le 49.3 a été l’étincelle qui a permis une amplification du mouvement et de le sortir du cycle routinier de l’intersyndicale. Depuis deux semaines, les tours d’amphis sont devenus blocus, les blocus ont été reconduits, et l’occupation a fini par s’imposer.

En effet, depuis janvier, la fermeture systématique du campus lors des jours de mobilisation et le passage des cours en distanciels réguliers n’ont pas permis le rythme de cours nécessaire au passage des examens finaux. C’est ce qui a motivé les étudiants, par la base, de mettre en place l’occupation sur l’ensemble de cette semaine, où devaient se tenir les DST de l’ensemble des L1 et L2 du campus. Pour eux, il faut imposer le 10 améliorable pour permettre à l’ensemble des étudiants de valider leur semestre sans avoir à subir le tri de classe de la sélection.

Cette augmentation du nombre d’étudiants mobilisés est l’occasion de remettre sur la table l’ensemble des attaques que mène le gouvernement depuis des années, avec les mises en place de Parcoursup, Trouve ton Master, le SNU ou la présence de groupes industriels dans les conseils d’administration des universités.

Dans le contexte général de lutte contre la réforme des retraites, c’est donc en liant les revendications étudiantes, contre la sélection, contre les réformes élitistes et contre une université en direction du patronat avec celles du mouvement ouvrier, du retrait de la réforme et contre Macron et son monde, que les étudiants ont décidé de se réapproprier leur lieu d’étude. Plusieurs dizaines d’entre eux comptent dormir sur place, et tenir le lieu disponible et accessible pour l’ensemble des étudiants et ouvriers qui veulent s’en saisir, pour amplifier le mouvement et faire du campus un véritable lieu d’échange et de solidarité.

Canal Telegram : @revolution_permanente

Facebook Twitter
Austérité : le « gouvernement des jeunes » nous promet plus de précarité et (encore) moins d'écologie

Austérité : le « gouvernement des jeunes » nous promet plus de précarité et (encore) moins d’écologie


« Le lieu où je vis ne cesse de se dégrader » : Théo étudiant à Lille 3

« Le lieu où je vis ne cesse de se dégrader » : Théo étudiant à Lille 3

« Tu casses, tu répares » : Gabriel Attal continue d'assommer la jeunesse de mesures répressives

« Tu casses, tu répares » : Gabriel Attal continue d’assommer la jeunesse de mesures répressives

L'Oréal, un soutien d'Israël et de la colonisation partenaire de l'Université Paris-Cité

L’Oréal, un soutien d’Israël et de la colonisation partenaire de l’Université Paris-Cité

Communiqué. Non aux sanctions contre les élèves mobilisés du lycée Racine !

Communiqué. Non aux sanctions contre les élèves mobilisés du lycée Racine !

Paris 1. Total et la BNP viennent faire leur marché parmi les étudiants

Paris 1. Total et la BNP viennent faire leur marché parmi les étudiants

Sélection, autoritarisme, écologie. Le mal-être croissant des jeunes ne tombe pas du ciel

Sélection, autoritarisme, écologie. Le mal-être croissant des jeunes ne tombe pas du ciel


Pression, perte de sens, isolement… des lycéens témoignent : « J'ai l'impression de gâcher ma vie »

Pression, perte de sens, isolement… des lycéens témoignent : « J’ai l’impression de gâcher ma vie »