^

Du Pain et des Roses

Solidarité et soutien avec Chérifa

Vidéo. Chérifa du Palais de la femme : "une chambre de 8m² à 426€ c’était pas fait pour m’aider"

Chérifa raconte son parcours de combattante pour survivre dans une société qui produit de la précarité et de la souffrance, et dénonce la situation des femmes victimes de violences pour qui les hébergements ne sont pas des solutions mais des "triples peines".

mercredi 11 septembre

Chérifa milite depuis plusieurs années au sein du Palais de la femme - Armée du Salut, un centre d’hébergement originairement destiné aux femmes, situé en plein cœur de Paris. Elle y milite car les conditions de logement et de vie au sein de cet établissement sont désastreuses (insalubrité, loyers exorbitants, violences institutionnelles, manques d’aide et de suivi des résidentes...). Son militantisme au sein de l’institution lui coûte d’être aujourd’hui sous la menace d’une expulsion. Philomène, militante du collectif féministe Du Pain et des Roses - Révolution Permanente, l’a interviewé dimanche 8 septembre dans la manifestation nationale des femmes gilets jaunes.

La bataille de résidentes du Palais de la femme pour de meilleures conditions de logement et de vie s’est intensifiée au moment de la mobilisation des gilets jaunes. Chérifa et d’autres résidentes se sont reconnues dans ce mouvement qui porte la lutte contre la précarité. Ainsi, Chérifa, engagée avec les femmes gilets jaunes contre toutes les violences faites aux femmes précaires, exige depuis plusieurs mois un logement décent pour toutes les résidentes. Depuis le début de ce combat, l’institution exerce des pressions et des violences à l’encontre des résidentes, comme elle, qui se mobilisent. Dernièrement, la direction lui a annoncé qu’elle allait devoir quitter le palais.

Dimanche 8 septembre, une manifestation nationale des femmes gilets jaunes était organisée et appelée pour s’opposer, entre autres, au Grenelle des violences conjugales de Schiappa. Les militantes du collectif féministe révolutionnaire Du Pain et des Roses - Révolution Permanente qui appelaient et étaient présentes également au rassemblement ont interviewé Chérifa à cette occasion. Chérifa raconte son parcours de combattante pour survivre dans une société qui produit de la précarité, les violences, la souffrance, et dénonce la situation des femmes victimes de violence pour qui les hébergements ne sont pas des solutions mais des "triples peines".