^

Notre classe

#19Avril

4 000 manifestants défilent dans les rues de Bordeaux

Une nouvelle échéance de lutte contre le gouvernement, son monde et ses ordonnances, s’est tenue à Bordeaux ce 19 avril. A l’appel des principales organisations syndicales et sous un soleil de plomb, les manifestants ont parcouru la ville pour démontrer que malgré le beau temps qui arrive et les examens, les travailleurs et étudiants restent toujours mobilisés.

4000 personnes ont défilé sur les pavés de la ville, ce jeudi 19 avril, pour protester contre les offensives dans tous les domaines que mène le gouvernement Macron contre l’ensemble de la population. Car si la manifestation est surtout marquée par la forte présence des cheminots en défense de leur statut, il ne faut pas oublier que ce gouvernement essaie aussi de faire appliquer la loi Vidal et la loi ORE pour l’éducation. Ce qui se cache derrière l’offensive envers les cheminots, c’est la remise en cause du service public et de ses régimes spéciaux dans son ensemble.

Deux pré-rassemblements ont eu lieu dans la ville. Le premier, celui des postiers, qui s’est rassemblé devant La poste de Meriadeck en centre ville, et le second, celui des cheminots, devant la gare Saint-Jean, qui a été rejoint ensuite par les étudiants. Ces trois secteurs ont convergé place de la république où le départ de la mobilisation était prévu « officiellement ».

C’est vers 13h30 que les cortèges ont commencé à défiler en suivant le parcours préalablement déposé en préfecture par les organisations syndicales. Les principales organisations syndicales présentes étaient la CGT, Sud, FO et la CNT. Un cortège unitaire s’est formé avec les postiers de Sud PTT, les Fords et les étudiants. Certains cheminots faisaient partie de ce cortège qui devient une habitude dans les manifestations bordelaises.

Il faut noter la présence des travailleurs de l’énergie, qui ont à leur tour rejoint le mouvement pour se manifester au côté des travailleurs et de la jeunesse mobilisés, avec un beau cortège dynamique. Une partie des travailleurs des docks ont rejoint le mouvement. En effet, ils nous manquaient depuis les belles démonstrations faites pendant la lutte contre la loi El Khomri. Les organisations politiques ne se sont pas non plus faites oublier. On comptait notamment la présence des camarades de LO, PCF, FI et le NPA, entre autres.

La manifestation s’est déroulée sans aucun incident majeur jusqu’à la place de la Bourse, lieu de fin du parcours. Ensuite, une partie des manifestants se sont détachés pour continuer la manifestation vers la place de la Victoire ou s’est réalisé un « sitting » sur les voies du tram en soutien symbolique des étudiants de l’université de Bordeaux Victoire toujours occupée et qui est à présent un symbole de lutte local !

La mobilisation continue mais pour faire plier rapidement le gouvernement CAC 40, nous devons être des milliers à nous mobiliser, mais surtout à collaborer avec les caisses de grève des travailleurs en lutte. C’est pour cela que nous vous donnons rendez-vous samedi prochain à Blanquefort pour des débats et un concert de soutien contre la fermeture de l’usine Ford. Et consécutivement, mardi prochain, aura lieu à 18 heures place de la victoire une nouvelle manifestation bordelaise.




Mots-clés

mouvement étudiant   /    Ford   /    Cheminot-e-s   /    Bordeaux   /    SNCF   /    La Poste   /    Notre classe