^

Notre classe

Sous-traitance à la SNCF

Agent du nettoyage chez Onet : « le rapport Spinetta va aussi nous toucher »

Le rapport Spinetta est tombé et il est lourd de menaces pour les cheminots, mais également pour les usagers ainsi que tous ceux et celles qui travaillent dans le secteur du rail. C'est le cas des agents du nettoyage qui nettoient les gares et qui ne sont pas employés directement par la SNCF mais par des sociétés de sous-traitance. Nous avons interviewé Fernande, agent du nettoyage dans la zone Paris Nord.

Crédit Photo : Reporterre.net

Dans la zone Paris-Nord, Fernande et d’autres agents du nettoyage qui étaient en grève pendant 45 jours contre la société H.Reinier Onet, seront aussi touchés par l’ouverture à la concurrence, la suppression de 9 000 km de lignes, de nombreuses gares et du statut de cheminot.

RP : En quoi le rapport Spinetta concerne aussi les agents du nettoyage du ferroviaire ?

Ce n’est pas forcément évident mais nous, les agents de nettoyage, on nettoie les gares, les quais, tous les jours, pour les usagers et pour la SNCF. On est embauché par la société H.Reinier Onet, c’est notre employeur mais on travaille aussi pour la SNCF. Avec les collègues des gares Paris Nord on s’est mis en grève pendant 45 jours du 2 novembre au 15 décembre 2017, et pendant cette grève je me suis rendue compte que je ne suis pas seulement une agent du nettoyage mais aussi une travailleuse du rail. On disait qu’on voulait les mêmes droits que les cheminots, être considérés comme des travailleurs du rail parce qu’on entretient les lignes, les gares, et les locaux tous les jours. D’ailleurs dans nos contrats, il est marqué qu’on est des "agents ferroviaires".

RP : Comment allez-vous être touché par ce plan de casse du service public ?

On découvre le rapport Spinetta, on en n’a pas encore discuté avec les collègues mais s’ils décident de supprimer des lignes, des gares, cela veut dire moins de travail pour nous, la possibilité qu’il y ait des licenciements, des salariés mis au chômage. Le rapport c’est aussi la fin du statut de cheminot. ça veut dire que pour nous, qui revendiquons d’être des travailleurs du rail comme les autres, ça n’existera plus. La disparition des acquis des cheminots, c’est aussi une perte pour nous. Nous aussi on sera touché. Dans le nettoyage, on connait déjà les départs non remplacés, le fait qu’on ai de plus en plus travail avec de moins en moins de personnels. J’assure le nettoyage de trois gares à moi toute seule chaque jour !

RP : Il y a une date de mobilisation et de manifestation nationale des cheminots et du service public le 22 mars prochain, pensez-vous que c’est important d’être à leurs côtés ?

C’est important, des cheminots de Paris Nord ont été à nos côtés quand on était en grève contre Onet. On sera à leurs côtés dans les manifestations à venir. On est tous concerné.




Mots-clés

Rapport Spinetta   /    Onet   /    Cheminot-e-s   /    SNCF   /    Notre classe