Notre classe

Toujours déters à Auster

AG réussie à Austerlitz. Les cheminots dans la bataille interprofessionnelle !

Publié le 1er juin 2016

Ce matin à la Gare d’Austerlitz s’est tenue une assemblée générale réussie. Une centaine de cheminot.e.s s’est réunie pour ce premier jour d’appel à la reconductible de la part de quatre des cinq grands syndicats du rail : CGT, SUD, UNSA, FO. La grève est reconduite avec 102 pour, 0 contre et 2 abstentions.

Ghérasim Zucco

Tout au long de l’AG, il a été répété le danger de l’actuel accord d’entreprise, que la direction de la SNCF prétend avoir revu à la hausse. En effet, non seulement il pourrait être renégocié d’ici quelques mois à l’échelle d’un secteur ou d’une entreprise - en ce sens le décret socle porte le même projet que la loi El-Khomri, qui permettra de niveler par le bas tous les acquis localement - mais comporte encore un grand nombre de mesures aberrantes.

Aujourd’hui, tous parlent d’un nouveau départ, désormais massif, dans la bataille. Alors que les raffineries sont en grève, la RATP à partir du 2 Juin, le traitement des déchets à l’arrêt, il est temps de mener la lutte jusqu’au bout. Une plateforme de revendications est votée à l’unanimité : un décret socle au minimum à la hauteur du RH77 et le retrait de la loi Travail.

À la fin de l’assemblée générale, la grosse centaine de cheminot.e.s présente et les quelques étudiant.e.s et Nuit Deboutistes, là pour les soutenir, envahissent la gare en entonnant « Guillaume Pépy au RMI, Pierre Gataz au RSA, François Hollande au Pôle Emploi ».

Demain, un piquet de grève massif est prévu à 6h, appelé par le comité de grève et par la CGT. Il prendra place non pas à l’intérieur de la gare, devant les locaux syndicaux, comme depuis deux semaines, mais plutôt devant la gare, dans le but de rendre la grève plus visible. Aussi bien pour les cheminot.e.s encore non-grévistes que les usagers.

Une Assemblée Générale aura également lieu demain. Tous insistent sans exception sur la nécessité de reconduire la grève et de tenir tous ensemble ce bras de fer avec le gouvernement, aux côtés des raffineurs, agents de la RATP, éboueurs, personnels aériens et de tous les autres secteurs en grève.

À été revoté ce matin le comité de grève réunissant une vingtaine de cheminot.e.s de divers secteurs. Austerlitz est l’une des gares où l’auto-organisation a été la plus poussée depuis le début de la mobilisation. Les cheminot.e.s s’y sont doté.e.s d’un comité de mobilisation depuis le 9 Mars, transformé depuis le 17 Mai en comité de grève. Chaque jour ce sont eux qui organisent piquets de grève dès 6h, tournées dans les services auprès de leurs collègues, Assemblées Générales, repas, rédaction de tracts, etc. À 14 heures, une assemblée générale inter-gare Île de France s’est également tenue. Il est en effet crucial de faire perdurer ces cadres d’auto-organisation pour tenir la lutte sur la durée.