^

Notre classe

Mobilisation à la SNCF

Débrayage et action au Technicentre SNCF du Landy (93) contre le décret socle et la Loi Travail

Jeudi matin les salariés du Technicentre SNCF du Landy (Saint-Denis, 93) ont débrayé pendant 59 minutes et ont envahi la réunion trimestrielle entre les délégués du personnel et les représentants de la direction. Ils voulaient faire entendre à la direction, mais aussi à leurs représentants syndicaux, leurs revendications par rapport au décret socle, qui menace de dégrader leurs conditions de travail et de vie, mais aussi concernant leur opposition à la Loi El Khomri.

L’action a été une réussite. Autour de 100 salariés de tous les secteurs d’activité y ont pris part. Le site était à l’arrêt. Les salariés ont lu une motion dans la réunion (voir ci-dessous), inspirée de celle votée par l’assemblée de grévistes de Paris Nord le 1er avril dernier. Si le message vis-à-vis de la direction du site était clair, ils n’ont pas moins exigé de leurs représentants de se mettre en ordre de bataille contre les attaques du gouvernement et de la SNCF.

Cette action était d’autant plus importante que des adhérents de la CGT ont participé, alors que la direction de leur syndicat refuse pour le moment toute perspective de mouvement reconductible et essaye de séparer la lutte contre le décret socle de celle contre la Loi Travail.

Après l’action les salariés sont sortis motivés pour continuer à se battre pour leurs droits et leurs conditions de travail, mais également avec l’ensemble des travailleurs et la jeunesse qui se bat contre la contre-réforme El Khomri.

La direction par contre était stressée craignant qu’un mouvement dur se déclenche sur le site du Landy. Les responsables n’ont pas tardé à aller discuter avec les salariés essayant de discréditer le discours de leurs collègues. Mais ce n’est pas eux qui prendront les cheminots pour des imbéciles, ils savent très bien que le décret socle est une régression sociale pour eux, comme la Loi Travail l’est pour l’ensemble des salariés.

Samedi prochain se tiendra une autre journée d’action appelée par l’intersyndicale et les cheminots du Landy manifesteront avec leurs collègues de Gare du Nord. Cependant, beaucoup de cheminots sont très conscients des limites de ces journées d’action isolées et c’est pour cela qu’ils exigent la préparation d’un mouvement de grève reconductible capable de mettre un frein aux plans du gouvernement et du patronat.


Motion lue à la réunion des délégués du personnel avec la direction du site


Monsieur le Directeur,

Les cheminots du Technicentre le Landy se sont mobilisés massivement le 9 et 31 mars, contre la seconde version du décret socle ainsi que la loi El Khomri.

Au lendemain de la grève du 9 mars, le secrétaire d’état aux transports a diffusé une version, définitive selon lui, qui confirme la terrible détérioration de nos conditions de travail et de vie.

La stratégie patronale et gouvernementale consistant à vouloir nous faire oublier le décret ministériel ne nous fera pas tomber dans le piège.

Les cheminots vous le réaffirment, la base du décret socle doit être à minima équivalent au RH0077 en l’améliorant avec les revendications connues depuis des années, à cela devra s’ajouter une convention collective de haut niveau.

Les mobilisations initiées depuis les journées du 9 et 31 mars ont démontré la forte implication des cheminots dans les luttes qui les rassemblent à la SNCF et dans les actions interprofessionnelles.

Par la motion de l’AG de gare du Nord du 31 mars 2016, les cheminots interpellent les fédérations syndicales cheminotes, afin qu’elles portent et soutiennent les revendications confirmées ce même jour par les grévistes, à travers le dépôt d’un préavis de grève reconductible couvrant l’ensemble des cheminots du GPF sur la base des revendications suivantes :

-Un décret socle à minima égal au RH0077 et une CCN de haut niveau

-Retrait de la loi El Khomri

A ce stade, le mouvement du 31 mars s’est amplifié avec deux fois plus de manifestants que le 9 mars 2016.

Il est nécessaire de continuer à amplifier et à renforcer le nombre de grévistes et les actions de contestation pour imposer à la direction, au patronat et au gouvernement le retrait de leurs textes inacceptables.

Nous agents du Technicentre le Landy rejetons massivement la seconde version du décret socle proposée par la direction SNCF et le gouvernement.

Nous n’accepterons aucune régression sociale et dégradation de nos conditions de travail.

La direction ne doit pas faire la sourde oreille et doit entendre les revendications des cheminots qui sont déterminés à mener la bataille contre ces textes inacceptables.

Nous avertissons la direction SNCF, que si celle-ci tente de passer ces textes en force, elle devra en subir les conséquences !! Nous ne lâcherons rien !




Mots-clés

Loi El Khomri   /    SNCF   /    Notre classe