^

Notre classe

La Poste

Grève illimitée au centre de tri de La Poste à Brest

Ce mercredi, les agents de la plateforme industrielle de courrier de Brest Kergaradec sont en grève illimitée pour dénoncer le manque de personnel et le dialogue social inexistant.

La plateforme de tri de Brest Kergaradec vient rejoindre d’autres centres de tri qui, il y’a quelques semaines déjà, se sont mis en grève pour dénoncer leurs conditions de travail. Avec les restructurations successives les tensions ne cessent de croitre et deviennent même chroniques. Il y a des dysfonctionnements réguliers dans l’organisation (ex : une fin de service à 11h avec une tâche à accomplir à 11h15), la disparition programmée des équipes de nuit avec des repositionnements sur des horaires totalement incompatibles avec le rythme de vie actuel des personnes concernées, des pertes financières. Les agents réclament également le maintien de l’activité sur le site. Il y’avait par ailleurs 85 % de grévistes dés mercredi soir 22h dans le centre de tri sur les 170 salariés que compte le site.

Les syndicats CGT et SUD appelaient déja à la grève nationale dans les centres de tri de la poste en juin 2017 pour manifester contre les conditions de travail qui se déterioraient. Le centre de tri de Brest Kergaradec n’avait d’ailleurs pas attendu cet appel pour se mettre en grève pusiqu’un tel mouvement avait déjà concerné le centre de tri en 2014 contre la déterioration des conditions de travail. Face aux dysfonctionnements dans l’organisation, les organisations syndicales et les salariés iront apporter dés ce vendredi à la direction située à Vannes, leurs revendications.

Ils comptent poursuivre leur grève jusqu’à obtention de leurs revendications face aux patrons du groupe La Poste qui ne concèdent quasiment plus rien aux postiers et vont jusqu’à réprimer ceux qui se dressent face aux directives du groupe. Ces demandes légitimes doivent permettre de contrecarrer les réorganisations qui s’opérent au niveau national et qui emmènera à la disparition de la filière postale du groupe La Poste qui s’en décharge déjà en parti dans la région parisienne grâce à la sous-traitance.




Mots-clés

Grève   /    Précarité   /    La Poste   /    Notre classe