^

Société

Malaise chez Salut les Terriens

Karl Lagerfeld crache sa xénophobie chez Ardisson

Si on s’est habitués à trop écouter ceux qui n'ont rien à dire dans l'émission de Thierry Ardisson, certains en profitent plus que d'autres. Le « Fashion Kaiser » nous a fait part librement de sa rhétorique xénophobe pour répondre aux questions du présentateur à propos de la montée de l'extrême droite dans son pays.

"Je vais dire une horreur."

Plein de "honte" pour son pays où le Bundestag voit pour la première fois depuis 1945 entrer des députés d’extrême droite de L’AFD, Karl Lagerfeld a jeté un froid sur le plateau télé avec son analyse bien à lui de l’immigration en Allemagne. Après tout, si l’extrême droite monte, c’est parce qu’on aurait mal calculé les proportions de migrants que l’Allemagne accepte :

« la France, qui est le pays des droits de l’homme et tout (c’est bien connu) ; ils prennent, je ne sais pas, 10 000 ou 20 000 réfugiés. Elle (Merkel) en avait déjà des millions et des millions, qui sont bien intégrés, qui travaillent et c’est très bien, parce que, de toute façon, la démographie là-bas est un peu descendante. Mais elle n’avait pas besoin de se taper un million en plus pour se donner une image charmante, après l’image de marâtre qu’elle s’était donnée dans l’histoire de la crise grecque. C’est un peu ça. Tout à coup, la fille de pasteur ressort."

C’était donc ça. Lorsque le patronat a besoin de main d’œuvre bon marché, les gouvernements "acceptent" la migration des « millions et des millions ». Mais dès lors que certains fuient les guerres qu’a construit l’impérialisme, et que, par leur faute, bien sûr, l’extrême droite revient (!). Ainsi, selon Karl Lagerfeld, la conclusion logique semblent donc de renforcer les barbelés de l’Europe forteresse pour éviter la montée de l’extrême droite.

Alors qu’on estime depuis 2016 le nombre de migrants morts seulement dans la mer Méditerranée à 3800, le discours du directeur artistique de Chanel va jusqu’à nous expliquer que tous les migrants concernés ne seraient en plus que des antisémites adeptes de l’holocauste.

« Je connais quelqu’un en Allemagne qui a pris un jeune Syrien, qui parlait un peu anglais. Au bout de quatre jours, vous savez ce qu’il a dit à la dame ? ’La meilleure invention de l’Allemagne, c’est l’holocauste’. Il était dans la rue la minute qui suit, je vous le dis tout de suite. »

Heureusement, mais un peu tard, une coupure publicité est venue mettre un terme au froid et au silence du plateau, Lagerfeld ayant pu effectuer son dégueulis verbal porteur de la plus crasse des xénophobie en toute sérénité.




Mots-clés

Racisme   /    Immigration   /    Société