Société

Les bandes armées du capital dans leurs œuvres.

Manifestation sauvage #23juin. Un blessé grave, la police efface les images !

Publié le 24 juin 2016

Crédit photo : Taranis News

Hier après la manifestation contre la loi Travail, vers 21 heures, une manifestation sauvage de 300 à 500 personnes est partie de Ménilmontant et a été violemment réprimée. Après avoir interpellé plus d’une centaine de personnes en amont et pendant la manifestation ce jeudi 23 mai, la répression s’est poursuivie dans la soirée à Ménilmontant avec 9 interpellations et plusieurs blessés. Taranis News et leurs journalistes-photographes, qui relaient les informations en temps réel, ont informé sur internet qu’un manifestant aurait été gravement blessé par les forces de l’ordre.

Joan Manchette

Un militant gravement blessé à la tête, étendu sur le sol dans son sang : « frappé, frappé, frappé au sol et abandonné dans son sang, alors qu’il lève la main pour appeler à l’aide. » Les policiers auraient alors arrêté les personnes qui prenaient des photos et des vidéos de la scène pour les effacer !

Une pratique dont les policiers ne se cachent plus. En effet, plusieurs militants se sont fait interpeler en marge de la manifestation de jeudi pour supprimer leurs photos, vidéos, alors qu’ils filmaient la BAC, la police, en action. Alors que les violences policières deviennent pratiques courantes et se normalisent dans leurs rangs, toute image qui pourrait être utilisée contre eux devient une arme…

Mais la censure ne nous fera pas taire. Une photo montrant l’homme au sol a été retrouvée un peu plus tard dans la nuit. Nous continuerons à filmer, et à lutter par tous les moyens !

_