Notre classe

La répression continue

Niort. MilitantE accuséE par le Medef, le procès est renvoyé

Publié le 11 novembre 2016

Mardi 8 novembre, Nestor, militantE niortaiEs était convoquéE devant la juge pour l’action du 9 mars 2016 contre la Loi Travail à la suite de laquelle, dans la préfecture des Deux-Sèvres ; la manifestation avait forcé les grilles du Medef local. C’est bien entendu le patronat qui portait plainte.

Corinne Rozenn

Une douzaine de militantEs solidaires entouraient Nestor pour son passage devant la justice, mardi 8 novembre, à 10h, au tribunal de Niort. Nuit Debout Niort et Poitiers, mais également Sud, la CNT et le Collectif Rouge et Noir figuraient parmi les soutiens. PoursuiviE pour
l’action contre le Medef menée au cours de la manifestation du 9 mars qui avait joyeusement traversé la ville, le patronat local parle de « dégradation ».

Mais toute cette affaire ressemble fort à de l’acharnement. Nestor est unE camarade connuE localement pour ses engagements politiques et son soutien à la cause de Notre-Dame-des-Landes, mais iEl avait surtout déjà été assignéE à résidence en vertu de l’état d’urgence il y a un an, pendant la COP21. Le fait qu’iEl ait été cibléE, pour l’action du 9 mars, n’est donc pas anodin.

La juge a finalement décidé le report du procès au 16 mai prochain. Ce devrait être l’occasion pour construire le plus large soutien possible pour réaffirmer notre solidarité avec Nestor et qu’à Niort comme ailleurs, qu’aucunE camarade ne doit être poursuiviE pour des actions menées au cours de la lutte contre la Loi El Khomri si on ne veut pas être toutes et tous, syndicalistes, militantEs, salariéEs, être viséEs encore plus sévèrement par la « justice » dans la période à venir.

Crédit photo blog Réagir. On y voit les grilles du Medef niortais lors de la manif du 9 mars.