^

Notre classe

Relaxe immédiate !

Pas d’immunité ouvrière pour Philippe Poutou et ses camarades de Ford

Philippe Poutou est le seul ex candidat à la présidentielle menacé de perdre son emploi. C’est aussi l’ouvrier qui expliquait face à Marine Lepen, Fillon, Macron et les autres que contrairement aux privilèges des politiciens bourgeois et des classes dominantes, les travailleurs ne pouvaient pas jouir d’une « immunité ouvrière ». Et pour cause …

Philippe Poutou est le seul ex candidat à la présidentielle menacé de perdre son emploi. C’est aussi l’ouvrier qui expliquait face à Marine Lepen, Fillon, Macron et les autres que contrairement aux privilèges des politiciens bourgeois et des classes dominantes, les travailleurs ne pouvaient pas jouir d’une « immunité ouvrière ». Et pour cause …

Ce lundi 15 janvier, Philipou Poutou et ses camarades syndicalistes de Ford étaient convoqués devant la cour d’appel à la 28ème chambre du Tribunal correctionnel de Paris. En effet, ils ont fait appel de la condamnation prononcée en juin dernier pour « dégradations en réunion ».

Face à cette « qualification juridique », un rappel des faits s’impose. Les camarades sont poursuivis par Ford pour avoir manifesté dans le Mondial et de l’automobile en 2012 et 2014 et envahi le stand du constructeur automobile en jetant des confettis. Une action qui intervient dans le cadre d’une longue lutte contre les licenciements que prépare l’usine, encore actuelle aujourd’hui. Si assassiner un militant écologiste provoque un non lieu, défendre son emploi entraîne une condamnation nette, quand bien même la direction a été incapable de démontrer la réalité des « dégradations ». Des convocations qui tombent, au moment où la CGT Ford essaye de relancer la mobilisation face à de nouvelles menaces de licenciement.

Le constat est ainsi clair : contre la lutte des classes, se dresse la justice de classe. Plusieurs organisations politiques, syndicales ou associatives se sont rassemblées pour exprimer leur solidarité. Le NPA bien sur, mais aussi la CGT HPE, actuellement en lutte aux côtés des grévistes de l’hôtel Holiday Inn Clichy, la CGT spectacles, la CGT Métallurgie, OCLMVP, le Front social... A l’heure où Macron accentue sa politique de casse du code du travail, la répression s’abat sur les militants, chez Ford, mais aussi à la Poste, à PSA, et ailleurs. Alors, soutenons Philippe, ses camarades, tous les syndicalistes et militants menacés !




Mots-clés

#Poutou2017   /    Philippe Poutou   /    Répression   /    Notre classe