^

Société

Insalubrité

Rosny-sous-Bois : 6 bâtiments évacués d’urgence suite à un risque d’effondrement

Suite à un rapport d’expert, une centaine d’habitants de Rosny-sous-Bois en Seine-Saint-Denis ont été forcés de quitter leurs logements dans l’urgence. La résidence, dans un état de délabrement avancé, menaçait de s’écrouler.

Photo : © Ville de Rosny-sous-Bois

Prévenus par la mairie, les habitants n’ont eu que 24h pour quitter leurs logements, suite à un arrêt de péril imminent. Et pour cause : les 6 bâtiments qui composent la résidence, qui ont été construits en 1920, n’avaient pas été rénovés, faute de moyens. La destruction du bâtiment, qui avait déjà été prévue en avril 2019, a finalement été accélérée, suite à un rapport d’expert expliquant qu’il y avait « risque d’effondrement, d’électrocution, et d’incendie ».

De nombreux scandales d’insalubrité sont apparus dernièrement, suite à l’effondrement de l’immeuble rue d’Aubagne à Marseille qui a causé la mort de 8 habitants. Loin d’être des cas isolés, c’est bien un phénomène beaucoup plus large frappant les quartiers populaires, qui ne voient que très peu de moyens investis pour lutter contre l’insalubrité des logements. A Marseille, ce sont près de 40 000 logements qui sont dans un état insalubre d’après le rapport Nicol , effectué en 2015. Face à cette situation, la mairie fait le strict minimum, logeant temporairement les familles, en appelant à la « solidarité des bailleurs », espérant que celles ci retrouvent un logement rapidement, sans s’attaquer à la racine du problème : le manque de moyens flagrant alloués à l’entretien des logements des quartiers populaires, qui fatalement peut déboucher à des drames comme celui de Marseille.




Mots-clés

Seine-Saint-Denis   /    Marseille   /    Logement   /    Société