×

Edito

25 novembre : manifestons dans les cortèges pour la Palestine, contre toutes les violences faites aux femmes

Ce 25 Novembre, journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, manifeste avec Du Pain et Des Roses dans pôles de solidarité avec la Palestine, contre le massacre mené par Israël avec la complicité de l'État français, pour la libération de toutes les femmes !

Du Pain et des Roses

23 novembre 2023

Facebook Twitter
Audio
25 novembre : manifestons dans les cortèges pour la Palestine, contre toutes les violences faites aux femmes

Crédit photo : Carol Sibony

Ce 25 novembre, journée de lutte contre les violences faites aux femmes, a lieu dans le contexte d’un véritable génocide en Palestine. Depuis près de deux mois, les bombes israéliennes pleuvent sur Gaza, tuant plus de 14 000 Palestinien·ne·s dont plus de la moitié sont des femmes et des enfants. Alors que les femmes palestiniennes sont en première ligne de la privation d’un accès élémentaire à la santé, 50 000 femmes enceintes étant condamnées à une couche de violence supplémentaire dans le cadre du nettoyage ethnique en cours, la population du monde entier voit se dérouler sous ses yeux un déchaînement de violence coloniale.

Une violence menée par Israël contre les Palestinien·nes, avec le soutien de pays impérialistes comme la France et les États-Unis au nom du « droit d’Israël à se défendre » suite à l’offensive du Hamas. Alors que ce massacre révèle chaque jour un peu plus son horreur, entraînant un vaste mouvement de solidarité à travers le monde, l’État d’Israël et ses différents relais dans les pays impérialistes intensifient leur propagande. Pour tenter de justifier ce qui serait une guerre de la « démocratie » contre la « barbarie » des Palestinien·ne·s, instrumentalisant notamment les violences sexuelles perpétrées par le Hamas le 7 octobre.

Netanyahou et ses soutiens cherchent en effet à laver le sang du génocide en se présentant comme les meilleurs défenseurs des femmes et des LGBTI. Une opération de pinkwashing macabre, cristallisée dans cette image d’un drapeau arc-en-ciel brandit par un soldat israélien, faisant flotter « In the Name of Love » (« Au nom de l’amour ») sur les ruines encore fumantes de Gaza. Alors qu’en France, certaines personnalités féministes appellent à « arrêter de croire que nous devons choisir un camp » ou relaient directement la propagande sioniste en appelant à condamner les viols commis par le Hamas sans jamais dénoncer le génocide en cours, nous savons très bien où est notre place.

Si nous condamnons les exactions perpétrées par le Hamas à l’encontre de civiles israélien·ne·s, en tant que féministes anti-impérialistes nous marcherons en solidarité avec le peuple palestinien qui fait face au colonialisme, à l’apartheid et aux violences sexistes et sexuelles quotidiennes de l’État d’Israël depuis plus de 75 ans. Alors que, sous couvert de lutte contre l’antisémitisme, le gouvernement français cherche à construire un front avec les forces les plus réactionnaires du pays dans le but de renforcer la criminalisation du mouvement de solidarité avec la Palestine, nous dénonçons haut et fort sa complicité avec l’État d’Israël. Par l’envoi d’armes et par sa diplomatie en Israël comme par son offensive raciste et sécuritaire sur le terrain national dont la dernière émanation est la Loi Immigration, l’État français défend ses intérêts stratégiques. Nous défendons les nôtres : nous nous battons pour la libération de toutes les femmes, et cela implique de lutter depuis la France contre l’impérialisme français.

C’est pourquoi avec Du Pain et Des Roses, ce 25 novembre, nous appelons l’ensemble de celles et ceux qui se battent contre les violences faites aux femmes et aux LGBTI à marcher à nos côtés dans des pôles de solidarité avec le peuple palestinien.

Dans ces pôles, au côté de nombreuses autres organisations, nous porterons une voix résolument anti-impérialiste et révolutionnaire : nous ne voulons pas simplement mettre fin à l’invasion et aux bombardements, nous exigeons la fin de l’apartheid et de l’oppression impérialiste au Moyen-Orient, ce qui ne peut passer que par l’établissement, par les moyens révolutionnaires dont dispose la classe ouvrière à l’international, d’une Palestine ouvrière et socialiste, dans laquelle Juifs et Arabes pourront vivre en paix et commencer à construire ensemble une société libérée de toute forme d’exploitation et d’oppression.

Porter ces mots d’ordre dans les manifestations du 25 novembre est indissociable du refus de toute instrumentalisation du combat contre les violences sexistes et sexuelles à des fins racistes et sécuritaires. Alors que ces dernières années, l’État cherche à faire de cette question un levier pour renforcer son appareil répressif contre les quartiers populaires et les personnes étrangères, nous pensons que c’est un puissant mouvement d’ensemble que nous devons construire pour briser la longue chaîne de violences patriarcales alimentée par la précarisation constante de nos conditions de vie, de travail et d’étude. En France, nous exigeons en ce sens le retrait de la loi immigration et de l’ensemble des lois racistes et islamophobes, des moyens massifs pour les services publics, des augmentations de salaires et un partage du temps de travail entre toutes et tous pour donner à toutes les femmes les moyens de trouver une issue face à des situations de violences sexistes et sexuelles.

Rejoins un cortège Du Pain et Des Roses dans ta ville :

  •  Paris : 13h30 au 284 boulevard Voltaire ;
  •  Bordeaux : 14h place de la Victoire ;
  •  Toulouse : 13h30 place d’Arménie ;
  •  Montpellier : 14h30 devant le Palais de Justice ;
  •  Marseille : dès 16h sous l’ombrière du Vieux Port pour un départ en manif à 18h ;
  •  Rennes : 15h place Charles de Gaulle ;
  •  Le Mans : 15h place de la République ;
  •  Chambéry : 15h30 devant le Palais de Justice.

  • Facebook Twitter
    Témoignage de Judith Godrèche : un éclairage brut sur les systèmes de domination dans le cinéma

    Témoignage de Judith Godrèche : un éclairage brut sur les systèmes de domination dans le cinéma

    Alerte de l'ONU : Tsahal coupable de viols, humiliations et exécutions de femmes et d'enfants

    Alerte de l’ONU : Tsahal coupable de viols, humiliations et exécutions de femmes et d’enfants

    Lénine, les femmes et la révolution : lutter pour l'avenir

    Lénine, les femmes et la révolution : lutter pour l’avenir

    L'extrême-droite fait annuler un stage drag à Mérignac : solidarité avec la MJC !

    L’extrême-droite fait annuler un stage drag à Mérignac : solidarité avec la MJC !

    Rapport sexuel exigé en échange d'un service : la justice blanchit définitivement Darmanin

    Rapport sexuel exigé en échange d’un service : la justice blanchit définitivement Darmanin

    Meurtre de Brianna Ghey : un révélateur de l'impunité transphobe de la classe politique britannique

    Meurtre de Brianna Ghey : un révélateur de l’impunité transphobe de la classe politique britannique

    « Ambigüité sur le 7 octobre » : Aurore Bergé relance l'offensive pro-Israël contre le mouvement féministe

    « Ambigüité sur le 7 octobre » : Aurore Bergé relance l’offensive pro-Israël contre le mouvement féministe

    Après l'échec de la loi Omnibus, le parti de Milei introduit un projet de loi contre l'avortement

    Après l’échec de la loi Omnibus, le parti de Milei introduit un projet de loi contre l’avortement