^

Jeunesse

À Paris 1, une Assemblée générale étudiante pour rompre avec l’isolement et relever la tête

Ce jeudi à Paris 1, Le Poing Levé était à l’initiative avec d’autres organisations étudiantes d’une assemblée générale en ligne. Une occasion pour une centaine d’étudiants de témoigner de leur détresse et d’élaborer collectivement des solutions. Parmi celles-ci, l’objectif de rouvrir un amphithéâtre sans attendre les directives du gouvernement, pour mettre en place soutiens scolaires, cours en ligne, distributions alimentaires, mais aussi pour rompre avec l’isolement.

vendredi 19 février

C’est pour tenter de donner la parole aux étudiants dans une période de profond isolement et de précarité, et trouver collectivement des solutions à la détresse dans la jeunesse que Le Poing Levé et d’autres organisations étudiantes, dont Solidaires Etudiants, l’Unef, la Fédé et Interfilières, ont appelé à tenir une Assemblée générale des étudiants de Paris 1, en ligne.

Avec une centaine de participants, les témoignages se sont très vite succédés pour rendre compte de la réalité des conditions de vie et d’étude depuis près d’un an. Parmi eux, ceux d’étudiants étrangers ont mis en lumière une situation particulièrement difficile : loin de leur famille et proches, sans emploi et dont la survie ne dépend que des aides alimentaires, qui leur sont parfois même refusées au prétexte qu’ils ne vivent pas dans les bonnes zones géographiques.

Ainsi expliquait une étudiante étrangère : « je vis avec 400 euros par mois, pour tout payer, nourriture et loyer. C’est impossible. Je vais aux distributions de nourriture du Crous mais on me les a parfois refusées en me disant que j’habitais trop loin de Paris. J’ai besoin d’aide ».

Cet appel au secours est celui d’étudiants qui ont tout essayé mais se retrouvent abandonnés à leur sort par le gouvernement. Entre libération de la parole et organisation collective, l’AG leur a ainsi permis de faire part de leur détresse et de trouver une solidarité étudiante.

Plusieurs solutions ont été proposées lors de cette AG, pour lutter contre les multiples détresses étudiantes et renforcer l’auto-organisation sur la fac. Le Poing Levé a ainsi proposé l’organisation d’une grande journée de solidarité étudiante à la rentrée, pour effectuer des distributions de nourriture et permettre aux étudiants de rompre avec l’isolement.

Cette proposition va de pair avec celle de réquisitionner un amphithéâtre équipé en wifi et chauffé, pour répondre dans l’urgence à la détresse relatée par les différents intervenants. L’objectif est donc d’en faire un lieu d’étude pour les étudiants ne pouvant pas travailler chez eux dans des conditions décentes, de soutien scolaire pour lutter contre le décrochage, mais aussi de réunion et de mobilisation pour renouer avec la vie étudiante. Et pour répondre à l’extrême précarité, il pourrait aussi y être organisées des distributions de colis alimentaires afin d’éviter aux étudiants d’avoir à faire la queue dans le froid pour accéder à des paniers repas.

D’autre propositions ont également été avancées lors de cette AG. Ainsi, les étudiants ont voté pour la réouverture la plus rapide possible des facs avec augmentation drastique des moyens pour respecter les précautions sanitaires. S’est exprimée également la volonté de se mobiliser pour obtenir l’augmentation des bourses en nombre et en montant.

Toutes ces propositions ont été adoptées lors du vote de l’Assemblée générale. Une prochaine date d’AG a été fixée, le jeudi 4 mars. Un premier pas encourageant pour une jeunesse décidée à s’entraider pour relever la tête.




Mots-clés

Le Poing Levé   /    #LaPrecariteTue   /    Assemblée générale   /    Jeunesse   /    Jeunesse