^

Jeunesse

« Je viens aussi pour donner »

A Toulouse, un élan de solidarité avec Alpha, étudiant guinéen menacé d’expulsion

Alpha, étudiant guinéen à Toulouse, s’est vu refuser un titre de séjour. Face à la menace d’expulsion dont il fait l’objet, les militants du collectif Le Poing Levé appellent à la solidarité et à la mobilisation.

jeudi 7 octobre

Alpha, étudiant guinéen à l’université du Mirail de Toulouse, en licence de cinéma audiovisuel, est menacé d’expulsion du territoire français. Pour cause, la préfecture a refusé de lui accorder sa demande d’asile et ne répond pas à ses demandes d’obtention d’un titre de séjour. Le 6 octobre se déroulait son audience au Tribunal Administratif de Toulouse.

Alpha c’est aussi un jeune engagé, mobilisé pour le Droit au Logement, une personne « très investie dans le tissu associatif toulousain » comme le souligne son avocate, Me Laure Galinon. « Je viens aussi pour donner », témoigne Alpha devant le Tribunal Administratif.

Face à cette obligation de quitter le territoire français (OQTF), le collectif Le Poing Levé a lancé une pétition, relayée par plusieurs organisations étudiantes du Mirail. Alpha a rencontré un grand élan de solidarité, à l’heure où sort cet article, c’est déjà plus de 10 500 personnes qui ont signé la pétition qui exige que son inscription à la fac soit accompagnée d’un titre de séjour.

Cet élan de solidarité s’est également matérialisé dans la rue, avec un rassemblement devant le Tribunal Administratif de Toulouse, ce mercredi 6 octobre, lors de son audience. Ce rassemblement a réuni plusieurs dizaines de personnes, des étudiants de la fac du Mirail mais aussi des membres du RESF, des signataires de la pétition et un élu d’opposition de la mairie de Toulouse.

Une lycéenne qui connaît Alpha a pris la parole durant le rassemblement : « Si je suis ici c’est que pour Alpha c’est une question de vie ou de mort de rester en France ».

Si Alpha retourne en Guinée Conakry, c’est sa vie qui est en jeu. De fait, ce pays est aujourd’hui dans une situation très instable. Après le putsch contre le présidant Alpha Condé par des militaires en septembre 2021, Alpha (étudiant de l’université Jean Jaurès) risquerait sa vie à y retourner, car il a participé à des manifestations contre le pouvoir en place. C’est donc sa vie qui est en jeu derrière cette OQTF.

Suite à l’audience, la décision du tribunal administratif sera rendue dans une dizaine de jours. En attendant, plus que jamais, il est encore temps de signer la pétition en ligne contre l’expulsion d’Alpha et de faire entendre nos revendications pour l’annulation de son OQTF et plus en général le droit de circulation et d’installation pour toutes et tous et l’ouverture des frontières. Le rapport de force face à la décision arbitraire de l’État français est primordial pour Alpha et tous les étudiants sans titre de séjour, il s’agit désormais de l’amplifier !




Mots-clés

Guinée   /    Migrants   /    Ouvrons les frontières   /    expulsion   /    Jeunesse