^

Monde

Une 24e personne tuée

Australie : les incendies dévastent le pays et la colère monte

Depuis septembre, les flammes ravagent l’Australie et ont déjà tué 24 personnes. Ces derniers jours, les incendies se sont accentués, obligeant des centaines de milliers de personnes à fuir leur domicile.

lundi 6 janvier

Alors que des incendies ravagent l’Australie depuis le mois de septembre, la situation s’est lourdement aggravée depuis quelques jours. A ce jour, plusieurs centaines de foyers sont actifs partout dans le pays, et une superficie de la taille de l’Irlande a d’ores-et-déjà été dévastée.

Ce lundi, une 24e personne est décédée tandis que les habitations détruites se comptent par centaines. Le 31 décembre au soir, des milliers de personnes échappaient aux flammes par la mer, sur les plages du sud-est de l’Australie.

La faune et la flore sont également saccagées depuis le mois de septembre, d’après un bilan provisoire d’écologues estimant que plus de 480 millions de mammifères, oiseaux et reptiles ont été victimes des incendies.

Pour illustrer l’ampleur des dégâts, l’artiste Anthony Hearsey a créé un visuel de l’ensemble des zones qui ont brûlé depuis début décembre.

Dans ce contexte de crise sociale et écologique d’ampleur sans précédent sur le continent, la colère ne cesse de monter contre le Premier Ministre climatosceptique Scott Morrison, qui a finalement dû faire appel à l’armée en ce début de semaine.

En effet, en Australie, près de 90% des pompiers sont bénévoles et ne reçoivent aucune indemnité. Le gouvernement a finalement été contraint de débloquer une aide financière, mais ne l’a fait que pour l’Etat de Nouvelle-Galles-du-Sud.

Alors que la majorité d’entre eux a dû prendre des congés et sacrifier sa famille pendant les fêtes pour tenter d’éteindre les feux, le Premier ministre a quant à lui suscité une vague de colère après avoir déclaré que des milliers de pompiers volontaires désiraient être sur le terrain pour se battre contre les flammes.

Un mépris que ne supportent plus les pompiers, comme l’illustre une vidéo d’un volontaire interpellant et insultant le Premier ministre australien qui tourne en boucle sur les réseaux sociaux depuis quelques jours : « Viens sur le terrain voir ce que nous endurons. Tu n’en as aucune idée, mec. Le gouvernement n’en a aucune idée. […] Je ne le fais pas pour Scott Morrison ou pour quelconque enfoiré du gouvernement ».

Ce manque cruel de moyens dans le service public a notamment mené à des situations grotesques, à l’image de l’appel aux dons pour lutter contre les incendies d’une jeune femme de 20 ans, en échange de photos nues en message privé.

La colère contre Scott Morrison est également liée à son soutien sans faille à l’industrie minière du charbon, qui est l’une des sources d’énergie rejetant le plus de gaz à effet de serre dont la conséquence première est le réchauffement climatique. En visite dans une petite ville de Nouvelles Galles du Sud, Scott Morrison a ainsi été hué et insulté par les habitants qui lui ont scandé qu’il n’était pas le bienvenu dans la ville.

La haute saison habituelle des incendies n’étant pas encore arrivée, les météorologues estiment que le pire est encore à venir.




Mots-clés

Catastrophe écologique    /    Réchauffement climatique   /    Changement climatique   /    Ecologie   /    Monde