^

Politique

BFMTV garde Emmanuel Lechypre malgré son "on enterre des Pokémons"

Emmanuel Lechypre, l'éditorialiste économique de BFMTV n'est plus sur la sellette. Alors que le plateau de BFMTV projetait les images de Chinois qui observaient une minute de silence en hommage aux victimes du COVID19, on entend la voix du salarié de la chaîne chuchoter "on enterre des Pokemons".

lundi 6 avril

Les propos ont provoqué un tollé sur les réseaux sociaux qui réclament unanimement le départ pur et simple d’Emmanuel Lechypre. Celui-ci a écopé d’une semaine de mise à pied. Peut-on parler de sanction quand on est mis en retrait d’une chaîne pendant une semaine après avoir tenu de tels propos ? La réponse tombe sous le sens : NON ! Le rascisme ordinaire a-t-il sa place sur BFMTV ? Il faut croire que oui puisque le chroniqueur s’en sort merveilleusement bien. La clémence au travail ne sourit pas à tout le monde et cet exemple est là pour nous le rappeler.

Mais au-delà du caractère complètement surréaliste de la sinistre plaisanterie, comment croire que de simples excuses suffiront à passer l’éponge sur un tel dérapage ? La seule réponse est un licenciement pour faute grave sans préavis car permettre que de tels propos se tiennent sur une chaîne de grande écoute est une honte pour une chaîne d’information. BFMTV est, on le sait, une chaîne très controversée et pour cause. Elle banalise le racisme et défend une ligne éditoriale libérale par la voix notamment de Christophe Barbier.

BFMTV nous démontre encore par cette énième séquence son mépris pour les autres et surtout pour ses téléspectateurs qui reclament en choeur l’éviction de monsieur Lechypre lorsqu’elle pense calmer la tempête par une simple mise en retrait de quelques jours.

BFMTV est bien le prolongement de la macronie et si vous cherchez une raison supplémentaire de ne plus vous informer sur celle-ci, regardez et écoutez attentivement cette séquence.




Mots-clés

Coronavirus   /    médias   /    Politique