^

Politique

Présidentielle 2022

Conseil constitutionnel : la course aux reconversions des parrainages est lancée, Anasse Kazib peut en être !

Ce mardi, le Conseil constitutionnel a annoncé la première salve de parrainages reconvertis. Anasse Kazib fait partie des 16 candidats qui ont reconverti des promesses. Si les obstacles sont importants, il est possible d’aller au bout avec votre aide. Rejoignez la campagne !

mardi 1er février

Ce mardi à 17h, le Conseil Constitutionnel a publié la liste des 313 premiers parrainages validés. A partir de cette semaine, cette liste sera complétée chaque mardi et jeudi, jusqu’au 4 mars, date limite de la validation des parrainages. D’ici là, ce système anti-démocratique aura balayé nombre de petits candidats, qui font face à de multiples difficultés : pressions politiques sur les élus, réticence des maires à parrainer, mainmise des candidats des grands partis sur les parrainages.

A ce titre, la première liste est évocatrice. Alors qu’Emmanuel Macron n’est pas officiellement candidat, celui-ci a déjà recueilli 105 signatures, parmi lesquelles plus de 40 provenant de parlementaires. De son côté, Anne Hidalgo réunit 48 parrainages. C’est que pour les candidats des partis bien installés, la démarche est une formalité. En 2017, François Fillon et Benoît Hamon avaient ainsi tous deux réunis plusieurs milliers de parrainages.

De son côté, Anasse Kazib intègre la liste des 16 candidats ayant réuni des parrainages, avec un parrainage reconverti. Un chiffre qui n’exprime pas grand-chose. Plusieurs dizaines de parrainages ont en effet déjà été envoyés au Conseil constitutionnel, mais seul un parrainage envoyé samedi avant la fermeture des bureaux de poste a pour le moment été comptabilisé.

La campagne se poursuit donc pour Anasse Kazib, dont la candidature est largement passée sous silence ces dernières semaines : pas de passage télé, pas de radio, pas de présence dans les sondages... Tout est fait pour réduire la visibilité d’un candidat ouvrier, rendant encore un peu plus difficile l’obtention des 500 parrainages. Des difficultés d’exposition auxquelles s’ajoutent les difficultés liées à la crise sanitaire : annulation de tournées mais aussi de rendez-vous avec des maires, pour cause de contamination au Covid. A l’heure actuelle, plusieurs maires ayant promis leur parrainage à Anasse Kazib sont ainsi malheureusement hospitalisés, dont un en réanimation.

Malgré ces difficultés, il est possible d’aller jusqu’au bout. Alors que nous comptons 250 promesses de parrainages, il est possible, avec une politique offensive, de connaître une croissance rapide et d’aller jusqu’au 500. Évidemment, cela est loin d’être simple, mais nous comptons encore près de 1.480 maires hésitants que nous allons cibler et revoir centralement dans les prochains jours. En ce sens, le mois de février sera décisif. D’ores et déjà, ce sont plus de 120 tournées qui sont prévues cette semaine pour reconvertir les promesses et aller convaincre les hésitants.

Pour aller au bout, nous aurons besoin de toutes les forces possibles pour démultiplier le nombre de tournées et tenter d’arracher les 500 parrainages. Pour nous aider, rejoignez la campagne de Anasse Kazib en vous inscrivant sur www.anassekazib2022.fr pour faire un don, prêter une voiture, participer à une tournée ou contacter votre maire. Avec vous tout est possible !



Mots-clés

#Anasse2022   /    Présidentielles 2022   /    Anasse Kazib   /    Politique