^

Politique

Et joyeux Noël !

Dans la hotte de Manu, 450 "super flash-balls" et 1280 LBD 40

Les forces de répression ont été gâtées par père Emmanuel. En effet dans sa hotte, il n'y a pas eu que l'augmentation de salaire de 150 euros : on y trouve de nouveaux jouets pour satisfaire les caprices des bras armés du gouvernement.

mercredi 26 décembre 2018

Photo : PHILIPPE LOPEZ / AFP

Alors que les infirmières, les urgentistes tombent de fatigue à cause de leur conditions de travail et le peu de moyens qui leur sont alloués, il faut se rendre à l’évidence : défigurer des gens est mieux payé que de les soigner. Voilà la logique du gouvernement : pas d’argent pour les services publics mais pour les sévices publics.

Quant aux joujoux, Macron a lancé un appel d’offre pour « l’acquisition de lanceurs multi-coups », tout récemment publié au Bulletin Officiel des Annonces des Marchés publics. 450 nouveaux fusils pouvant tirer des munitions en rafale. Des « super Flash-Balls », avec un barillet, qui permet de shooter 6 cartouches en quelques secondes sur des manifestants. Le calibre du barillet permet de tirer aussi bien des balles en caoutchouc que des "grenades lacrymogènes ou explosives". Et tout ça sans avoir à recharger, comme c’est le cas sur les lanceurs « classiques », qui sont déjà très destructeurs. Un scandale supplémentaire qui s’ajoute à la longue liste de faits allant à l’encontre des exigences minimales du droit international. À savoir que les grenades explosives de désencerclement et le tir de Flash-ball au niveau du visage sont interdits mais cela n’a jamais effrayé le corps policier qui s’en sert en toute impunité dans les manifestations. Enfin, ce type de fusil, baptisé « Penn Arms », fait partie des armes utilisées aux USA, en Israël, en Russie ou encore au Brésil.

Mais le gouvernement ne s’arrête pas là. Quand on vous dit que les forces de l’ordre vont être gâtées. L’appel d’offre comprend aussi l’achat de « 1280 lanceurs mono-coups » supplémentaires ! Il s’agit des désormais célèbres LBD 40, ces fusils dotés d’un viseur, « Flash-Balls » très puissants et précis qui ont éborgné et blessé des centaines de manifestants.

Ce pouvoir, en pleine radicalisation, trouve toujours plus d’argent pour frapper, mutiler et réprimer sa population. Pour Noël, Macron gâte ses forces de répression... et promet une rentrée sanglante pour les gilets jaunes.




Mots-clés

Gilets jaunes   /    Christophe Castaner   /    Noël   /    Violences policières   /    Répression   /    Politique