×

Droit de manifester

Darmanin interdit le rassemblement appelé par l’interfac parisienne : tous à l’Hôtel de Ville à 17h !

La préfecture de Paris a pris un arrêté interdisant tout rassemblement aux abords du Conseil Constitutionnel, y compris celui appelé par l’inter-fac parisienne. Ils ne nous feront pas taire, tous à l’Hôtel de Ville à 17h !

Erell Bleuen

14 avril 2023

Facebook Twitter
Darmanin interdit le rassemblement appelé par l'interfac parisienne : tous à l'Hôtel de Ville à 17h !

Crédits photo : Révolution Permanente

Alors que les images du Conseil Constitutionnel barricadé de centaines de gendarmes mobiles ont fait le tour des réseaux sociaux hier après-midi, la préfecture de Police a pris un arrêté le soir-même pour interdire dès jeudi 18h jusqu’à samedi 8h toute manifestation aux abords du Conseil Constitutionnel, effrayé que « des rassemblements non déclarés se tiennent ce jour-là aux abords du Conseil constitutionnel, en vue de faire notamment pression sur sa décision ».

Une décision qui empêche la tenue du rassemblement appelé par l’inter-facs parisienne devant les pyramides du Louvre à 18 heures. « Les entrées du Conseil Constitutionnel sont déjà barricadées : l’accès au jardin du Palais Royal fermé par des grilles et le quartier est déjà bouclé » explique Ariane, étudiante à Paris 1 et militante au Poing Levé. Elle ajoute : « ils ont peur de notre colère, de la radicalité qui pourrait s’exprimer au soir de la décision des « sages » ».

Alors que le gouvernement cherche à signer la fin du mouvement, il est clair qu’il craint que l’annonce du Conseil Constitutionnel ne crée un rebond dans la mobilisation. C’est dans ce sens qu’il faut comprendre ces interdictions de manifester, qui s’inscrivent dans le saut brutal de la répression d’État ces dernières semaines, alors que se multiplient arrestations massives, violences policières et menaces à l’encontre d’organisations comme la Ligue des Droits de l’Homme.

Face aux attaques contre le droit de manifester, nous devons répondre deux fois plus fort ! C’est ce que défend Ariane, « on s’est battus contre ce projet pendant trois mois et on ne veut pas rentrer chez nous pendant que des « sages » prennent la décision pour nous, notre avenir et celui du monde du travail ». L’étudiante appelle à rejoindre le rendez-vous appelé par l’intersyndicale parisienne, à 17 heures à l’Hôtel de Ville de Paris. Ils ne nous feront pas taire !


Facebook Twitter

Erell Bleuen

Twitter : @Erellux

Le gouvernement veut « remilitariser » la Journée défense et citoyenneté pour embrigader la jeunesse

Le gouvernement veut « remilitariser » la Journée défense et citoyenneté pour embrigader la jeunesse

Censure : la droite veut interdire les conférences de LFI dans les facs

Censure : la droite veut interdire les conférences de LFI dans les facs

Les étudiant-es vivent en moyenne avec 718 € par mois, révèle l'enquête du Poing Levé

Les étudiant-es vivent en moyenne avec 718 € par mois, révèle l’enquête du Poing Levé

VICTOIRE. La présidence de Paris 8 portera la demande de régularisation des étudiants sans-papiers

VICTOIRE. La présidence de Paris 8 portera la demande de régularisation des étudiants sans-papiers

JO 2024 : 370 000 logements vides en région parisienne, mais l'État expulse les étudiants du CROUS

JO 2024 : 370 000 logements vides en région parisienne, mais l’État expulse les étudiants du CROUS


JO. Les expulsions des logements Crous débutent : tous devant le ministère des Sports samedi !

JO. Les expulsions des logements Crous débutent : tous devant le ministère des Sports samedi !


Actions syndicales, soutien à la Palestine… À Aix-Marseille, la Présidence s'en prend aux mobilisations

Actions syndicales, soutien à la Palestine… À Aix-Marseille, la Présidence s’en prend aux mobilisations

Rassemblement à Montreuil : une centaine de soutiens dénoncent l'exclusion des 17 élèves du Lycée Jean Jaurès

Rassemblement à Montreuil : une centaine de soutiens dénoncent l’exclusion des 17 élèves du Lycée Jean Jaurès