×

Billet

Gabriel Attal, « l’allié des LGBT »… à la tête d’un gouvernement sexiste et LGBTphobe

Alors que sa nomination a été célébrée comme « une victoire pour les LGBT » par les médias, le gouvernement de Gabriel Attal est rempli, sans surprise, de sarkozystes anti-Mariage pour tous et de transphobes ! Une équipe à l'image du chef Emmanuel Macron, défenseur de Darmanin et de Depardieu.

Sasha Yaropolskaya

12 janvier

Facebook Twitter
Audio
Gabriel Attal, « l'allié des LGBT »… à la tête d'un gouvernement sexiste et LGBTphobe

Cela n’arrive jamais et pourtant : les médias bourgeois se sont trompés. Moins de 48h après qu’ils aient célébré l’arrivée du technocrate prodige Gabriel Attal à Matignon comme une grande avancée pour la communauté LGBT, ce dernier dévoile son gouvernement comptant plus de militants transphobes et anti Mariage pour tous qu’une messe dominicale dans le 16ème arrondissement. Faisons un tour rapide des CV de l’équipe de choc qui va organiser le carnage social jusqu’à un prochain remaniement.

Les nouveaux joueurs sont Catherine Vautrin et Rachida Dati, toutes deux d’anciennes Sarkozystes ayant fait carrière à l’UMP et chez les Républicains. En 2013, Catherine Vautrin bravait l’air froid de janvier pour marcher toute sourire avec la Manif pour tous contre le mariage homosexuel, avant de voter contre le projet de loi à l’Assemblée nationale. Pressentie pour le poste de Première Ministre presque dix ans plus tard pour succéder à Jean Castex, elle a fait son timide mea culpa sur BFMTV en admettant « une erreur ». Une erreur de carrière, sans doute, puisque cet engagement lui a coûté à l’époque le poste pris par Elisabeth Borne. Un recul temporaire, puisqu’elle sera désormais à la charge d’un « super-ministère » : celui du Travail, de la Santé et des Solidarités.

Sa collègue au Ministère de la Culture, Rachida Dati, est adorée par les gays de droite pour son art des punchlines. Et en effet, cette homophobe n’avait pas sa langue dans la poche quand elle demandait l’abrogation de différentes dispositions liées au Mariage Pour Tous en 2014 puis, dans les années qui ont suivi, quand elle s’est opposée à la PMA et à l’interdiction des thérapies de conversion, des pratiques de torture dont sont victimes les personnes LGBT. Ancienne Ministre ultra-répressive de la Justice de Sarkozy, ensuite eurodéputée à Bruxelles et enfin maire de l’arrondissement bourgeois du 7ème, Rachida Dati a bâti un beau parcours de femme de droite. Elle a même quelques mises en examen qui traînent : tout pour plaire à la Macronie !

Sous la direction d’Attal se trouveront aussi quelques déchets recyclés, parmi lesquels Aurore Bergé, la nouvelle chargée de l’Egalité femmes-hommes. Cette ancienne tête du groupe parlementaire LREM s’est illustrée en copinant avec les militantes transphobes Marguerite Stern et Dora Moutot qu’elle a officiellement reçues au Parlement, juste après une polémique transphobe ciblant le Planning Familial qui avait alors publié une affiche représentant un homme trans enceint. Elle a par la suite proposé en tant que députée un amendement pour exclure les hommes trans de la loi de constitutionnalisation de l’IVG. En 2013, elle s’est évidemment elle aussi opposée au Mariage pour tous, ce qui ne l’a pas empêchée de devenir Ministre des Solidarités et des Familles l’année dernière.

En parlant du Mariage pour tous, Béchu à la Transition Ecologique, Darmanin à l’Intérieur, Sébastien Lecornu aux Armées, en sont tous les trois des anciens opposants… Attal et Macron semblent avoir rassemblé les Avengers du sexisme et de l’homophobie. Une équipe à l’image du réactionnaire en chef lui-même, qui prend la défense de tout violeur pourvu d’une légion d’honneur et d’une résidence fiscale en Suisse. Aux attaques anti-sociales et xénophobes s’ajouteront-elles des offensives contre les droits des femmes et des LGBT en dépit de l’hypocrite promesse d’une constitutionnalisation de l’IVG ? Une possibilité. En tout cas, le gouvernement paraît être taillé pour. C’est à nous, militantes féministes et queer, de nous organiser politiquement pour y faire face, en rejoignant les rangs des mouvements contre la loi immigration et pour la libération de la Palestine !


Facebook Twitter
« Transmania » chez les réactionnaires : que faire face à l'offensive transphobe ?

« Transmania » chez les réactionnaires : que faire face à l’offensive transphobe ?

Education sexuelle à l'école : le nouveau terrain de jeu de l'extrême-droite

Education sexuelle à l’école : le nouveau terrain de jeu de l’extrême-droite


8 mars : non, le collectif Nous Vivrons n'avait rien à faire dans la manifestation !

8 mars : non, le collectif Nous Vivrons n’avait rien à faire dans la manifestation !

Enquête Streetpress : le patron d'UNSA-Police a couvert un policier condamné pour violences conjugales

Enquête Streetpress : le patron d’UNSA-Police a couvert un policier condamné pour violences conjugales

Bordeaux Montaigne : la mobilisation proche de la victoire sur la gestion des VSS après 7 mois ?

Bordeaux Montaigne : la mobilisation proche de la victoire sur la gestion des VSS après 7 mois ?

MeToo Hôpital. Des travailleuses de la santé dénoncent les violences sexistes et sexuelles au travail

MeToo Hôpital. Des travailleuses de la santé dénoncent les violences sexistes et sexuelles au travail

Tribune. Les soutiens d'un État génocidaire n'ont pas leur place dans nos luttes féministes !

Tribune. Les soutiens d’un État génocidaire n’ont pas leur place dans nos luttes féministes !

Acharnement : l'État porte plainte contre une lycéenne qui avait dénoncé une agression islamophobe

Acharnement : l’État porte plainte contre une lycéenne qui avait dénoncé une agression islamophobe