^

Politique

Réforme des retraites

« On veut le pognon ! » Ce 9 janvier à Nice, des manifestants envahissent la Société Générale

Pour cette nouvelle journée de mobilisation contre la réforme des retraites, à Nice, des manifestants ont décidé d’envahir la Société Générale. Le but ? Réclamer l’argent à cette banque impliquée dans les Panama Papers et dont BlackRock est actionnaire.

jeudi 9 janvier

Crédit photo : C. D.

La Société générale avait bénéficié de plus d’1 milliard de la part de l’État français pour se renflouer lors de la crise financière. Depuis, avec l’affaire des Panama Papers, on a appris que la banque participait à l’évasion fiscale.

Entre l’argent injecté dans des banques et leur fraude pour ne pas payer d’impôts, les manifestants de Nice ont ciblé la Société générale lors de la manifestion contre la réforme des retraites. L’argent gaspillé et détourné peut en effet servir à la société au lieu de servir les actionnaires.

Lorsque le cortège est arrivé au abords de la place Masséna, des manifestants ont décidé d’envahir la Société générale, la même agence qui avait été braquée par Spaggiari en 1976.
Selon Nice-Matin, un cadre de la CGT 06 aurait déclaré que « Le casse du siècle, ce n’est pas Spaggiari mais les millions d’euros de bénéfice que la Société générale ne déclare pas en France. »

Des dizaines de manifestants ont forcé le rideau métallique que l’agence avait fait baisser pour éviter toute intrusion. Ils ont ensuite manifesté calmement dans l’agence criant « On veut le pognon ! » ou « Ouvrez les coffres ! ».
D’après Nice-Matin, les manifestants sont sortis par la suite sans incident.
Une telle action lors d’une manifestation contre la réforme des retraites fait le lien entre les politiques d’austérités, la réforme des retraites mais également avec le fait que les actionnaires des banques se gavent et détournent de l’argent. De plus, le lien entre la réforme des retraites et la Société générale est encore plus flagrant lorsque l’on sait que BlackRock est actionnaire de la banque.




Mots-clés

Mouvement des retraites 2019-2020   /    Nice   /    Politique