^

Politique

Blackout médiatique

RMC, Figaro, Libération : Anasse Kazib évincé des infographies sur les parrainages

Malgré les meetings et l’intérêt qu’elle suscite, Anasse Kazib n’a toujours été invité sur aucun plateau télé ou radio. Ces derniers jours, un nouveau pallier dans le blackout médiatique semble avoir été franchi, puisque le cheminot aux 99 parrainages officiels a été tout simplement effacé des infographies de plusieurs médias.

vendredi 11 février

Ce jeudi 10 février une nouvelle actualisation du Conseil Constitutionnel officialisait les 99 parrainages obtenus par Anasse Kazib et donnait plus largement les derniers chiffres des parrainages de chaque candidat. Plusieurs médias ont alors traité les nouvelles informations… de manière très partielle.

Du côté du Figaro, le classement passe de Philippe Poutou –alors 127 parrainages- à Christiane Taubira- à 36 parrainages, se permettant d’éviter Hélène Thouy et Anasse Kazib.

Sur RMC ce jeudi, l’image est encore plus parlante, le seul candidat à ne pas être indiqué est Anasse Kazib et ses 99 parrainages validés par le Conseil Constitutionnel, la candidate du parti animaliste et celle de la primaire populaire sont, elles, bien présentes, malgré le fait qu’elles aient deux fois moins de parrainages qu’Anasse Kazib.

Même son de cloche du côté de Libération, dans leur infographie sur les candidats, dans la catégorie de ceux qui sont attente de parrainage ne figure pas Anasse Kazib, alors même que l’on retrouve Florian Philippot –des Patriotes- qui a actuellement… un seul parrainage.

Depuis le début de la campagne Anasse Kazib est dépeint par les médias- lorsqu’on veut bien parler de lui-comme un petit candidat au même titre que ceux qui ne dépassent pas aujourd’hui la barre des cinq ou dix parrainages. Les 99 parrainages obtenus par Anasse Kazib et son équipe militante en font de fait un candidat sérieux et clairement déterminé à aller jusqu’au bout de cette recherche et à être présent sur la ligne de départ officielle de ces élections présidentielles.
Mais les médias restent, eux, déterminés à ne pas présenter Anasse Kazib et choisissent désormais de l’effacer purement et simplement des infographies sur les parrainages. « Je ne demande pas un soutien politique des médias, mais juste les chiffres, les chiffres que le conseil constitutionnel a validé. Si j’avais trois parrainages je ne dirais rien, mais j’en ai 99 ! Il y a un black-out médiatique qui vise à m’empêcher d’être candidat » résume le cheminot dans une vidéo postée sur twitter.

La candidature d’Anasse, son programme révolutionnaire et lutte de classe dérange, le black-out médiatique qui entoure sa démarche en est une nouvelle preuve. Mais il est surtout un obstacle pour faire entendre une autre voix dans une élection marquée par un climat réactionnaire. Alors qu’il reste trois semaines pour relever le défi des 500 parrainages, il n’y a qu’un soutien sur lequel il est possible de compter : le vôtre. Cette candidature existe grâce à toutes celles et ceux qui qu’elle devienne réalité. Pour participer tous les moyens sont bons : partir à le recherche des précieux parrainages, prêter sa voiture, héberger, faire un don. Pour cela rendez-vous sur www.anassekazib2022.fr.



Mots-clés

#Anasse2022   /    Présidentielles 2022   /    Anasse Kazib   /    médias   /    Politique