×

Meeting

RP et le NPA en meeting unitaire contre la guerre et la crise sociale ce jeudi à Bordeaux !

A Bordeaux, Révolution Permanente et le NPA organisent un meeting unitaire le 28 septembre à 20h à L’Athénée Municipal. Au centre de l’évènement, les enjeux brûlants de la situation nationale et internationale, de la guerre à la crise sociale en passant par l’offensive réactionnaire contre les migrants.

25 septembre 2023

Facebook Twitter
RP et le NPA en meeting unitaire contre la guerre et la crise sociale ce jeudi à Bordeaux !

Le 28 septembre prochain à 20h à Bordeaux, dans la salle de l’Athénée municipal, Révolution Permanente et le NPA appellent conjointement à un meeting unitaire intitulé : « Non à la guerre contre les peuples ! Non à la guerre sociale contre les travailleur.se.s et la jeunesse. Solidarité internationaliste ! ». Pour les deux organisations, cet événement inédit aura notamment pour objectif d’aborder les tâches des révolutionnaires face à l’approfondissement des éléments de crise du capitalisme à l’échelle mondiale et de l’accélération des processus de lutte de classes, notamment en France, ces dernières années.

Alors que l’actualité internationale en cette rentrée est marquée par l’offensive xénophobe suite à la crise humanitaire à Lampedusa, face auxquels l’ensemble des gouvernements européens promettent de continuer à renforcer leurs frontières, l’instabilité continue de prédominer, de même que les tendances aux affrontements armés. En Ukraine, la guerre se poursuit suite à l’agression russe et a déjà fait plus de 500 000 morts et blessés dans les armées ukrainienne et russes, sans parler des populations civiles. En Afrique, l’État français voit sa domination remise en cause par une succession de coups d’État, menés par des juntes militaires qui surfent sur la colère contre l’impérialisme.

Face à cette instabilité, le gouvernement tente de se renforcer en interne par un redoublement de ses attaques répressives et antisociales. Cela se traduit actuellement par la rentrée réactionnaire autour de l’interdiction du port de l’abaya dans les écoles, la suspension de la délivrance de visas pour les étudiant.e.s originaires du Niger, du Mali et du Burkina Faso ou encore la répression contre des journalistes. Face à cette politique, il est plus que jamais nécessaire d’exiger l’abrogation de toutes les lois racistes et sécuritaires, mais aussi de défendre l’ouverture des frontières, le retrait des multinationales et des troupes françaises d’Afrique !

Loin d’être une expression de force, l’offensive que mène actuellement Macron est une fuite en avant autoritaire, qui exprime la déstabilisation d’un régime en crise, confronté depuis plusieurs années au renforcement des processus de lutte de classes. Récemment, celui-ci s’est exprimé tant dans le grand mouvement des retraites que dans les révoltes des quartiers populaires. Alors que l’inflation continue d’asphyxier des millions de familles et que le gouvernement entend imposer l’austérité en préparant de nouvelles attaques antisociales, la colère pourrait rapidement revenir en force.

Alors que les multinationales enregistrent des bénéfices et marges records, ce n’est pas aux travailleurs de payer la crise. Mais pour vaincre, il faudra une stratégie à la hauteur. Le mouvement contre la réforme des retraites l’a montré : la victoire était possible dans le cadre d’un mouvement historique par sa massivité, mais la stratégie de pression de l’intersyndicale l’a conduit dans le mur. Il nous faut tirer les leçons de cette défaite pour faire reculer le gouvernement. Cela suppose aujourd’hui de se doter d’un programme articulant lutte contre les offensives autoritaires et racistes, pour les salaires et les retraites, et d’une stratégie pour unifier l’ensemble de ses secteurs.

Ni le retour au dialogue social des directions syndicales depuis le début de l’été, ni la participation à des coups de communication du gouvernement comme les rencontres de Saint-Denis et la « conférence sociale » ne permettront d’obtenir quoi que ce soit. Il faut un plan de bataille qui articule ces mots d’ordre à une stratégie de préparation d’un grand mouvement pour riposter aux offensives en cours. Le meeting de jeudi sera l’occasion de mettre sur la table l’ensemble de ces questions, mais aussi celle de la nécessité de construire un parti révolutionnaire à la hauteur de la situation, qui soit à même de proposer une stratégie gagnante contre le gouvernement et sa police.

Rendez-vous le 28 septembre à 20h à L’Athénée Municipal, 10 Pl. Saint-Christoly, à Bordeaux !


Facebook Twitter
« Rétablir l'ordre Républicain » : Glucksmann légitime la répression coloniale en Kanaky

« Rétablir l’ordre Républicain » : Glucksmann légitime la répression coloniale en Kanaky

Déclaration. Contre la répression coloniale, défendons le droit à l'autodétermination de la Kanaky

Déclaration. Contre la répression coloniale, défendons le droit à l’autodétermination de la Kanaky

Circulaire Moretti : l'Etat se prépare à condamner massivement les Kanak

Circulaire Moretti : l’Etat se prépare à condamner massivement les Kanak

Incendie d'une synagogue à Rouen : un acte antisémite odieux, une instrumentalisation xénophobe

Incendie d’une synagogue à Rouen : un acte antisémite odieux, une instrumentalisation xénophobe

« Journée prisons mortes » : un mouvement pour exiger toujours plus de répression

« Journée prisons mortes » : un mouvement pour exiger toujours plus de répression


Commémoration de la Nakba : Plus de 200 personnes au rassemblement unitaire à Bordeaux

Commémoration de la Nakba : Plus de 200 personnes au rassemblement unitaire à Bordeaux

SUD Rail, MA France, A. Traoré, F. Lordon, … : front à la Sorbonne contre la répression des étudiant·es

SUD Rail, MA France, A. Traoré, F. Lordon, … : front à la Sorbonne contre la répression des étudiant·es

Ilan Pappé intimidé par le FBI pour son soutien à la Palestine : stop à la criminalisation !

Ilan Pappé intimidé par le FBI pour son soutien à la Palestine : stop à la criminalisation !