×

Violences policières

« Refus d’obtempérer » : la police tue à nouveau à Paris

Vendredi soir, Porte de Vincennes à Paris, des policiers ont tué un homme lors d’un contrôle routier. C’est la douzième victime des tirs de la police dans le cadre d’un « refus d’obtempérer » depuis le début de l’année.

Petra Lou

15 octobre 2022

Facebook Twitter

Crédit photo : Compte Twitter de Remy Buisine

Vers 19h ce vendredi dans le 12ème arrondissement de Paris, la police a ouvert le feu sur une voiture, à bord de laquelle se trouvaient trois hommes. Le conducteur, après avoir été percuté par un autre véhicule, a été tué par les balles de la police. Une nouvelle fois, le « refus d’obtempérer » est invoqué par les policiers pour justifier les tirs.

Pour le moment, seules des sources policières sont disponibles et c’est la version des policiers, qui tend à dédouaner ces derniers, qui est relayée dans les médias. Ainsi, selon France Info, la police voulait contrôler un véhicule en défaut d’assurance, qui aurait pris la fuite. Après que la voiture ait été bloquée dans le flux de la circulation, la police aurait tiré 3 coups de feu, blessant gravement le conducteur qui meut quelques instants plus tard. Selon une source judiciaire de France Télévisions, une enquête a été confiée à l’IGPN pour homicide volontaire par personne dépositaire de l’autorité publique, en même temps qu’une autre confiée à la police judiciaire pour tentative de meurtre sur personne dépositaire de l’autorité publique. Les deux policiers présents au moment des faits ont été mis en examen placés en garde-à-vue.

Depuis le début de l’année, ce sont déjà douze personnes qui ont été tuées par les tirs de la police avec toujours le même prétexte : « refus d’obtempérer ». En septembre, plusieurs personnes étaient décédées suite à un tir de policier en l’espace de deux jours : une femme de 22 ans a été tuée ainsi qu’un homme de 26 ans blessé à Rennes, puis un conducteur tué à Nice. La dernière victime en date était une jeune femme de 18 ans tuée près de Grenoble par la police. Toujours selon le même schéma, l’institution policière et judiciaire criminalisent les victimes pour justifier l’acte des policiers et ainsi les blanchir. Ainsi, Nordine, jeune homme qui a été criblé de balles par la police à Stains en août 2021 est aujourd’hui menacé de prison.

L’invocation du « refus d’obtempérer » par les policiers fait désormais office d’un véritable permis de tuer. Depuis 2017, le nombre d’homicides policiers a été multiplié par cinq du fait d’une législation toujours plus permissive dans l’usage des armes à feu par la police. En effet, une loi de 2017 passée sous François Hollande, a considérablement assoupli le cadre d’usage des armes à feu par la police, et a inauguré la possibilité pour les policiers de tirer dès lorsqu’ils constatent un « refus d’obtempérer ».

Cette politique qui élargi toujours plus les prérogatives des policiers et leurs donnent toujours plus de moyens de tuer et de réprimer est une constante depuis le mandat de François Hollande. Début septembre, Gérald Darmanin, fer de lance des offensives sécuritaires et islamophobes du gouvernement, a présenté une nouvelle loi qui prévoit 15 milliards d’euros supplémentaires pour la police, le recrutement de 8500 policiers ainsi que la création de nouvelles unités de forces mobiles. Dans ce cadre, la police risque bien de continuer à tuer.

Face à l’impunité policière et à l’acharnement judiciaire qui cible les victimes de violences policières et leurs familles, il est plus que jamais urgent que les organisations du mouvement ouvrier prennent en charge ces questions et dénoncent ces violences, en alliance avec les organisations du mouvement anti-raciste.


Facebook Twitter
Peines contre les parents, internats : Attal s'en prend encore aux jeunes de quartiers populaires

Peines contre les parents, internats : Attal s’en prend encore aux jeunes de quartiers populaires

« Place Nette » à Mayotte : le gouvernement relance l'opération Wuambushu pour des expulsions de masse

« Place Nette » à Mayotte : le gouvernement relance l’opération Wuambushu pour des expulsions de masse

Dégel du corps électoral en Kanaky : le Sénat tente d'enterrer toute velléité d'indépendance

Dégel du corps électoral en Kanaky : le Sénat tente d’enterrer toute velléité d’indépendance

Solidarité avec les sans-papiers et les mineurs isolés : tous dans la rue ce vendredi 12 avril !

Solidarité avec les sans-papiers et les mineurs isolés : tous dans la rue ce vendredi 12 avril !

JO : À la Maison des Métallos, la lutte des mineurs en recours s'organise contre les expulsions

JO : À la Maison des Métallos, la lutte des mineurs en recours s’organise contre les expulsions

Tir de fusil sur la mosquée de Cherbourg : le climat islamophobe continue d'exciter l'extrême-droite

Tir de fusil sur la mosquée de Cherbourg : le climat islamophobe continue d’exciter l’extrême-droite

Répression des GJs, soutien au meurtrier de Nahel : le policier préféré des médias rejoint le RN

Répression des GJs, soutien au meurtrier de Nahel : le policier préféré des médias rejoint le RN

Albanie : la construction de camps pour enfermer les migrants arrivés en Italie a débuté

Albanie : la construction de camps pour enfermer les migrants arrivés en Italie a débuté