×

Construire la mobilisation !

Rennes, Chambéry, Montpellier... : plusieurs milliers de personnes mobilisées contre la loi immigration

Plusieurs milliers de personnes ont défilé spontanément contre la loi immigration ce mercredi soir à Rennes, Chambéry ou Montpellier. Une réaction qui montre la voie pour retirer le texte : dans la rue !

21 décembre 2023

Facebook Twitter
Rennes, Chambéry, Montpellier... : plusieurs milliers de personnes mobilisées contre la loi immigration

Ce mardi 18 décembre, la loi Darmanin sur l’immigration a été adoptée, un texte d’une brutalité historique contre les immigrés. Après un premiers revers à l’Assemblée Nationale, le texte a été durci en Commission Paritaire Mixte (CMP), permettant de faire passer la loi avec le soutien du RN, en incluant des éléments fondamentaux du programme de ce dernier.

En réaction à ce passage en force, plusieurs rassemblements ont étés appelés ce mercredi, comme à Rennes ou encore Chambéry. Ce sont en tout plusieurs milliers de personnes qui ont pris, parfois spontanément, la rue dans une dizaine de villes de France d’après Libération.

A Rennes, la manifestation était la plus forte, rassemblant à son pic 2000 personnes. A l’appel de plusieurs collectifs de soutien aux sans-papiers, ainsi que des syndicats, comme SUD ou la CGT, le rassemblement contre la loi immigration s’était tenu à la suite du rassemblement hebdomadaire de solidarité avec la Palestine. La jonction entre les deux combats s’est faite dès les prises de parole. Un étudiant du comité de soutien à la Palestine, militant au Poing Levé déclarait : « On doit lier les combats : contre notre gouvernement qui d’un côté appuie et soutien un génocide, et de l’autre renforce la répression des immigrés et des sans-papiers. C’est central de construire la jonction et qu’on soit toutes et tous au rassemblement contre la loi immigration juste après ! ». Dans la manifestation, on a pu entendre des slogans tel que « c’est pas les sans-papiers, c’est la loi qu’il faut virer ! ».

La manifestation sauvage, impliquant aussi bien des étudiants que des travailleurs syndiqués, a déambulé pendant une heure en centre-ville, s’arrêtant devant la préfecture aux mots d’ordre de « A bas l’état les flics et les fachos ! » et se terminant à la place Sainte-Anne pour un traditionnel feu. Dans d’autres villes de France la colère a réussi à s’exprimer spontanément, comme à Montpellier où 200 personnes ont défilé vers la place de la Comédie aux cris de « So-so, solidarité avec les immigrés du monde entier », mais également à Chambéry, ou encore Lille où 300 personnes ont convergé, à l’appel de plusieurs collectifs de sans-papiers ou syndicats, pour la manifestation hebdomadaire de soutien aux personnes sans-papiers.

Ces réactions spontanées montrent la voie à suivre contre la loi immigration. Alors que l’adoption de la loi a ouvert une crise dans la majorité, il y a urgence à ce que les directions syndicales, ainsi que l’ensemble du mouvement antiraciste s’appuient sur ces brèches pour commencer à construire par en bas un mouvement massif, réclamant l’égalité des droits entre tous les travailleurs, en faisant la jonction avec les autres combats, pour les salaires et pour la fin des massacres à Gaza et en Cisjordanie.


Facebook Twitter
Survie : « La lutte anticoloniale du peuple kanak est une lutte pour redevenir maître de leur propre destin »

Survie : « La lutte anticoloniale du peuple kanak est une lutte pour redevenir maître de leur propre destin »


5 mai 1988 : quand l'armée française massacrait les indépendantistes dans la grotte d'Ouvéa

5 mai 1988 : quand l’armée française massacrait les indépendantistes dans la grotte d’Ouvéa


Circulaire Moretti : l'Etat se prépare à condamner massivement les Kanak

Circulaire Moretti : l’Etat se prépare à condamner massivement les Kanak

Jean-Paul, tué par la police à Aulnay : le policier a menti et ses collègues l'ont aidé à se couvrir

Jean-Paul, tué par la police à Aulnay : le policier a menti et ses collègues l’ont aidé à se couvrir

Interdiction de Tik Tok : le gouvernement peine à défendre sa répression coloniale devant le Conseil d'Etat

Interdiction de Tik Tok : le gouvernement peine à défendre sa répression coloniale devant le Conseil d’Etat

Toulouse. Le 18 mai, une journée solidaire pour exiger un logement pour tous !

Toulouse. Le 18 mai, une journée solidaire pour exiger un logement pour tous !

Kanaky : Des milices mènent des chasses à l'homme contre les Kanak

Kanaky : Des milices mènent des chasses à l’homme contre les Kanak

Impunité. Non-lieu en appel pour les gendarmes impliqués dans la mort d'Adama Traore

Impunité. Non-lieu en appel pour les gendarmes impliqués dans la mort d’Adama Traore