×

Le Poing Levé

Rentrée sur les facs et les lycées : viens rencontrer les militants du Poing Levé !

Le Poing Levé fait sa rentrée sur les facs et les lycées ! Après les luttes des derniers mois, et face à une rentrée marquée par une inflation toujours plus forte et par l’interdiction islamophobe de l’abaya, les militants du collectif s’organisent pour préparer la revanche contre Macron.

Le Poing Levé

12 septembre 2023

Facebook Twitter
Rentrée sur les facs et les lycées : viens rencontrer les militants du Poing Levé !

Après des mois de lutte, d’AGs et manifestations contre la réforme des retraites, on a clôturé l’année par la révolte de la jeunesse des quartiers populaires. En cette rentrée la colère n’est toujours pas retombée sur les facs et lycées, l’envie d’en découdre contre Macron est forte, et beaucoup s’interrogent sur la manière de s’y prendre.

C’est la tâche que nous nous donnons avec le Poing Levé, en militant sur les établissements en cette rentrée pour préparer la revanche contre le gouvernement.

Pour la rentrée, le Poing Levé s’active dans les facs et les lycées

De Marseille à Rennes en passant par Toulouse, Bordeaux ou Paris, les militants du collectif communiste révolutionnaire sont présents dans 16 villes, dans la continuité de l’Université d’Eté de Révolution Permanente qui a réuni des centaines de jeunes en fin du mois d’août.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Le Poing Levé Toulouse (@lepoingleve_tlse)

C’est en effet dans la foulée de ces moments d’échanges et de débats, qui ont porté sur les luttes des derniers mois et la stratégie pour s’affronter à l’Etat et au système capitaliste, que cette rentrée s’organise, avec de nouvelles sections du collectif à Lyon et à Brest, et sur plusieurs nouveaux centres universitaires en région parisienne.

S’organiser pour prendre sa revanche contre Macron

Au coeur des discussions à la rentrée : comment s’organiser face à un gouvernement toujours plus répressif et autoritaire. Ce mois de septembre, le gouvernement a en effet attaqué la jeunesse d’entrée avec l’interdiction islamophobe des abayas dans l’éducation nationale.

Comme l’explique Ariane Anemoyannis, militante du Poing Levé à Paris 1, cette mesure vise à contrôler toujours plus le corps des jeunes filles, en cherchant à discipliner les jeunes des quartiers populaires qui se sont révoltés cet été. Le Poing Levé s’est donc mobilisé contre l’application de cette mesure dans les lycées, comme à Rennes ou les lycéens de Jean Macé ont décidé en Assemblée générale qu’ils bloqueraient l’établissement si des élèves étaient interdites d’accès. Plus largement, les militants du collectif s’organisent contre la diffusion des idées racistes à l’université, comme à Paris 1 contre la présence des organisations d’extrême-droite l’UNI et la Cocarde lors des pré-rentrées.

Si le gouvernement et les réactionnaires veulent mater la colère des derniers mois, des militants de Sainte-Soline en procès aux jeunes condamnés à la suite des émeutes, en passant par les syndicalistes arrêtés pour la mobilisation contre les retraites, c’est parce que les raisons de se révolter restent nombreuses. Avec l’inflation et l’augmentation de la pauvreté par exemple, la jeunesse est particulièrement touchée, et les discussions sur la précarité étudiante sont une nouvelle fois au coeur de la rentrée. Pour organiser la jonction entre étudiants et monde du travail dans la lutte contre l’inflation, Le Poing Levé Toulouse affichait justement sa solidarité avec les grévistes de Tisséo, quand à Rouen les étudiants se mobilisaient au côté des enseignants non titulaire contre le manque de moyens.

Contre l’inflation, mais aussi contre la loi immigration et pour l’amnistie de tous les jeunes réprimés, au Poing Levé nous voulons préparer la revanche contre Macron ! Pour commencer dans cette voie, nous préparons sur les facs la manifestation du 23 septembre contre les violences policières, et cherchons à appuyer toutes les luttes pour les salaires, comme celle des travailleurs sans papiers d’Emmaus à Saint-André-lez-Lille.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Le Poing Levé ✊ (@le_poing_leve_p8)

Pour une jeunesse communiste et révolutionnaire : rejoins Le Poing Levé !

Les multiples attaques du gouvernement, mais aussi les événements dramatiques de cet été comme les catastrophes climatiques, la mort de migrants traversant le Sahara, ou la menace d’intervention militaire française au Niger ont rappelé l’urgence de se débarrasser de ce système.

Pour s’organiser contre Macron et le capitalisme, s’affronter aux problèmes qui touchent la jeunesse, mais aussi pour discuter de la perspective d’un avenir débarrassé d’oppression et d’exploitation, les militants du Poing Levé t’invitent donc pour leurs réunions de rentrée :

Mercredi 13 septembre

A Brest et Montpellier-Paul Valéry

Mardi 19 septembre

A Paris 8 (Saint-Denis), Bordeaux Montaigne et Bordeaux Victoire

Mercredi 20 septembre

A Tolbiac (Paris 1), au campus Grands Moulins de l’Université Paris Cité, à Nanterre, Metz et Rennes.

Jeudi 21 septembre

A l’IUT Tremblay de Paris 8, Sorbonne Université et au campus Boulogne de l’Université Paris Cité.

Lundi 25 septembre

Au campus Saint-Charles (Paris 1), Campus Sorbonne (Paris 1).

5 octobre

Au Mirail (Toulouse)


Facebook Twitter
Palestine : les étudiants de l'ENS organisent un campement à Ulm contre le génocide

Palestine : les étudiants de l’ENS organisent un campement à Ulm contre le génocide

Burger King, Auchan, Boulanger, Société Générale : entreprises complices d'Israël, hors de nos facs !

Burger King, Auchan, Boulanger, Société Générale : entreprises complices d’Israël, hors de nos facs !

Lock-out : l'EHESS fermée administrativement pour empêcher la mobilisation pour la Palestine

Lock-out : l’EHESS fermée administrativement pour empêcher la mobilisation pour la Palestine


Comparution immédiate dès 16 ans : Attal précise son offensive contre les quartiers populaires

Comparution immédiate dès 16 ans : Attal précise son offensive contre les quartiers populaires

« Cessez-le-feu » : À l'AG des écoles d'art, les étudiants veulent étendre le mouvement contre le génocide

« Cessez-le-feu » : À l’AG des écoles d’art, les étudiants veulent étendre le mouvement contre le génocide


 « On faisait du 40h par semaine sans être payé ». Témoignages de lycéens de stage hôtelier

« On faisait du 40h par semaine sans être payé ». Témoignages de lycéens de stage hôtelier

Les partenariats universitaires avec Israël, ou la nouvelle cible stratégique des étudiants pro-Palestine

Les partenariats universitaires avec Israël, ou la nouvelle cible stratégique des étudiants pro-Palestine

Pour les Jeux Olympiques, le gouvernement veut éloigner les jeunes du 93

Pour les Jeux Olympiques, le gouvernement veut éloigner les jeunes du 93