^

Débats

Léninisme 2.0

Révolution Permanente. Plus de 500 000 visites en avril et un projet audacieux pour la suite

Comité de rédaction C’est un record absolu, qui s’explique par la place prise par Révolution Permanente en tant que média militant assurant une couverture quotidienne et militante du mouvement contre la Loi Travail. Autant de raisons qui réaffirment l’utilité d’un quotidien numérique d’extrême gauche dans la situation actuelle.

mercredi 4 mai 2016

En ligne depuis le 9 juin 2015, Révolution Permanente avait conquis depuis quelques mois la place du site d’extrême gauche le plus populaire en France. Avec plus de 330 000 visites en novembre, puis à nouveau en mars, un élargissement durable de l’audience était déjà notable et se faisait sentir également sur les réseaux sociaux, où la page Facebook de Révolution Permanente avait dépassé les 20 000 mentions « j’aime ». Au mois d’avril, néanmoins une nouvelle barre a été franchie. Le nombre de mentions « j’aime » sur Facebook a pratiquement doublé et le nombre de visites a dépassé les 500 000.

(Source : Google Analytics)

(Source : SPIP)

Un média de référence du bon côté de la ligne des CRS

Ce saut exprime la place que Révolution Permanente a occupée dans la couverture médiatique du mouvement contre la Loi Travail, en montrant quotidiennement et en détail ce que les grands médias cherchaient à cacher. Le site est ainsi devenu de plus en plus un média de référence pour tous ceux qui voulaient suivre de près le mouvement. Depuis, il ne se passe pas un jour sans qu’au moins un lecteur nous écrive pour nous remercier ou nous féliciter du travail accompli.

Cette volonté réussie de faire de Révolution Permanente un porte-voix de la mobilisation est reflétée avec clarté par les statistiques de notre compte Twitter, qui a connu un pic de popularité à chaque journée de mobilisation nationale.

Un réseau de correspondants spontané

Mais nos lecteurs ne se sont pas arrêtés là et ont concrétisé de façon assez spontanée quelque chose qui a toujours été un de nos objectifs majeurs, l’existence d’un réseau de correspondants et contributeurs partout en France. Ainsi, la boîte mail et la messagerie Facebook de Révolution Permanente se sont remplies de textes, photos et vidéos envoyés par nos lecteurs, parfois « fâchés » que le site ne relaie pas assez la mobilisation sur leur ville. Nous tenons donc à remercier chaque lecteur et/ou correspondant, et à partager avec eux ces bonnes statistiques, qui seraient tout autres sans leur précieuse collaboration, que nous voudrions poursuivre et élargir.

Dénoncer la vraie violence

La dénonciation des violences policières et de l’escalade répressive de l’Etat contre les manifestants a été un axe central de cette couverture réussie. Une vidéo compilant les images de ces violences a été vue plus de 1,5 millions de fois sur Facebook, et une autre sur la répression devant le théâtre de l’Odéon le 26 avril presque 700 000 fois. Les témoignages de militants du mouvement atteints par la répression policière et judiciaire se sont multipliés, avec un grand écho.

Nuit Debout

C’est dans ce contexte, que les organisateurs de la Nuit Debout parisienne nous ont invité à intervenir à une table ronde sur la question de la violence. Flora Carpentier y a représenté notre comité de rédaction en intervenant sur la question de la couverture médiatique des violences policières. Depuis, Révolution Permanente dispose d’un stand à la Nuit Debout pour établir un contact direct avec nos lecteurs, recueillir des témoignages, etc.

Grève générale, démocratie dans la lutte et anticapitalisme

En plus de la couverture factuelle du mouvement et des violences policières, Révolution Permanente a aussi pris largement part dans les débats stratégiques et d’orientation qui y ont lieu : sur la grève générale, la démocratie dans le mouvement, l’anticapitalisme etc., avec un écho considérable. La chaîne YouTube Du Pain sur la Planche n’a pas manqué elle non plus d’apporter son point de vue sur une série de questions, sur un ton plus décontracté.

Assemblée générale et comités

Dans le sillage de cette excellente expérience, nous avons organisé le 30 avril à Paris pour la première fois une assemblée générale de Révolution Permanente, ouverte à tous ceux qui partagent le projet et les orientations de notre site. Autour d’une tribune composée par des membres du comité de rédaction, des travailleurs, étudiantes et lycéens mobilisés, une petite centaine de participants ont débattu pendant plusieurs heures de la nouvelle situation politique, des possibilités et contradictions du mouvement, de l’orientation pour cette deuxième manche qui s’ouvre.

Comme le soulevait Daniela Cobet, directrice de publication, dans son intervention, le projet est désormais de décliner ce cadre d’élaboration militant à l’échelle de chaque ville, lieu de travail ou d’étude, par le biais de la création de comités de Révolution Permanente permettant la fusion entre les anciens militants du Courant Communiste Révolutionnaire à l’origine du projet du site, et toute une série de militants du mouvement qui ont défendu avec eux pendant près de deux mois les mêmes perspectives, ainsi que des lecteurs-correspondants qui voudraient devenir des militants de ce projet.
.

.

Une organisation révolutionnaire à la hauteur des enjeux

Car dans la nouvelle situation ouverte par le mouvement contre la Loi Travail, il est plus que jamais nécessaire d’avancer vers la construction d’une organisation révolutionnaire qui puisse apparaître comme une alternative pour les nouvelles générations forgées dans la lutte. Au sein du Nouveau Parti Anticapitaliste dont nous faisons partie en tant que courant, comme à travers le site, c’est le projet de fond de Révolution Permanente et nous sommes persuadés que les forces pour avancer en ce sens sont en train de naître au sein du mouvement actuel.




Mots-clés

Loi El Khomri   /    Révolution Permanente   /    Débats