×

TOULOUSE

Toulouse. Après la manifestation du 20 février, construisons un rapport de forces pour faire plier Macron !

La manifestation interprofessionnelle du 20 février a réuni encore une fois des milliers de personnes dans la ville rose. Seulement, les journées sautes-moutons ne suffiront pas à faire plier Macron et son gouvernement. Pour construire un rapport de forces conséquent, la coordination des différents secteurs est essentielle. Pour tenter de les unifier, la coordination RATP-SNCF, aux côtés de la CGT Raffinerie Grandpuits et la CGT Energie Paris ont lancé un appel national pour organiser une rencontre des différents secteurs.

Facebook Twitter

A Toulouse, plusieurs milliers de personnes ont battu le pavé ce mercredi 20 février pour affirmer le rejet de la réforme des retraites. Cette manifestation interprofessionnelle a réuni encore une fois de nombreux secteurs : les cheminots, le secteur de l’énergie, du bâtiment, le personnel hospitalier, les avocats, les travailleurs de Météo France, les gilets jaunes… dans une ambiance toujours combative.

Cette journée a marqué le retour des manifestations à 14h, mais également un changement de parcours, puisque c’est à Jean Jaurès qu’était donné le point de départ.

Après la manifestation, une action a été organisée à Arnaud Bernard, « offensive et 100% légale », réunissant une centaine de personnes, qui consistait à traverser un passage piéton constamment pour bloquer la route, et répondait symboliquement à la phrase bien connue de Macron : « je traverse la rue et je vous trouve un travail ». Les CRS venus en nombre, avec le canon à eau, ont immédiatement réprimé cette action en faisant usage de lacrymogènes.

Malgré que le projet de loi soit désormais discuté à l’Assemblée Nationale, c’est dans la rue que le combat contre la réforme continue, et pas avec des amendements partiels, [comme l’explique Alberta, militante à Révolution Permanente] →

Seulement, les journées de grèves interprofessionnelles de 24h ou les additions de grèves minoritaires ne suffiront pas pour faire plier le gouvernement, surtout s’il n’a pas lâché après 60 jours de grève reconductible dans le secteur stratégique des transports. Même si la mobilisation débutée le 05 décembre continue et que les grévistes restent déterminés, la perspective de la grève générale s’est éloignée. Sans penser que la bataille est terminée, il est nécessaire de tirer les bilans de la première phase de la mobilisation, afin de voir ce qui n’a pas permis de généraliser la grève et de préparer un plan de bataille offensif pour pouvoir repartir, ce que les directions syndicales n’ont pas cherché à faire depuis le début du mouvement.

Pour ne pas rester sur la stratégie perdante des journées sautes-moutons, les secteurs mobilisés commencent à s’organiser pour rentrer ensemble et au même moment. Pour tenter d’unifier les différents secteurs de la RATP, la SNCF, les égoutiers, les raffineries, l’éducation nationale, mais aussi faire rentrer le secteur du privé et de la jeunesse, la coordination RATP-SNCF, aux côtés de la CGT Raffinerie Grandpuits et la CGT Energie Paris, ont lancé un appel de rencontre nationale des différents secteurs mobilisés, pour préparer ensemble la grève générale !

Cette rencontre nationale des travailleurs à la base pourrait permettre de discuter comment coordonner tous les secteurs mobilisés en même temps, pour taper ensemble sur le même clou, et discuter des mots d’ordre qui pourraient pousser à la généralisation de la grève, en avançant des revendications allant au-delà du simple retrait de la réforme des retraites, contre Macron, ses réformes et son monde.

Pour discuter des premiers bilans de la mobilisation, et pour préparer le 2nd round de la mobilisation, Révolution Permanente organise une réunion publique à Toulouse, où nous accueillons pour l’occasion Yassine et Anasse Kazib, l’un conducteur de bus à la RATP, et l’autre cheminot devenu l’une des figures ouvrières de la contestation. Tous deux membres de la coordination RATP SNCF, nous pourrons discuter avec eux en profondeur du plan de bataille à mettre en œuvre pour gagner !

L’évènement facebook :
https://www.facebook.com/events/830806637394262?acontext=%7B%22source%22%3A5%2C%22action_history%22%3A[%7B%22surface%22%3A%22page%22%2C%22mechanism%22%3A%22main_list%22%2C%22extra_data%22%3A%22%5C%22[]%5C%22%22%7D]%2C%22has_source%22%3Atrue%7D


Facebook Twitter

Erell Bleuen

Twitter : @Erellux

Formation des enseignants : Macron cherche à renforcer le contrôle des futurs profs

Formation des enseignants : Macron cherche à renforcer le contrôle des futurs profs

Lidl : comment l'entreprise soutient la colonisation en Cisjordanie

Lidl : comment l’entreprise soutient la colonisation en Cisjordanie

Solidarité : SUD Rail & la CGT Energie 75 apportent leur soutien à Anasse Kazib, convoqué par la police

Solidarité : SUD Rail & la CGT Energie 75 apportent leur soutien à Anasse Kazib, convoqué par la police

« Economie de guerre » : à Bergerac, Macron inaugure une usine militaire pour faire parler la poudre

« Economie de guerre » : à Bergerac, Macron inaugure une usine militaire pour faire parler la poudre

Mort de Shemseddine : non aux mesures répressives, il faut des moyens pour la jeunesse !

Mort de Shemseddine : non aux mesures répressives, il faut des moyens pour la jeunesse !

Limitation du droit d'asile, enfermement aux frontières : le Parlement européen adopte le pacte migratoire

Limitation du droit d’asile, enfermement aux frontières : le Parlement européen adopte le pacte migratoire

Périmètre « antiterroriste », QR code, surveillance généralisée : Darmanin dévoile son plan pour les JO

Périmètre « antiterroriste », QR code, surveillance généralisée : Darmanin dévoile son plan pour les JO

5€ pour un rendez-vous raté chez le médecin : pour Attal, le problème de la santé c'est les patients

5€ pour un rendez-vous raté chez le médecin : pour Attal, le problème de la santé c’est les patients