×

Offensive LGBTphobe

Toulouse. La mairie annule un atelier animé par des drag-queen après une offensive de l’extrême droite

Suite à une campagne LGBTphobe menée par le groupuscule d'extrême-droite Furie Française, la mairie de Toulouse déprogramme un atelier de lecture pour enfants organisé par les drag-queens Brandy Snap et Shanna Banana.

Benoit Barnett

24 janvier 2023

Facebook Twitter

[Photo : Brandy Snap et Shanna Banana - Youtube]

Ce mardi, le maire de droite Jean-Luc Moudenc a annoncé la déprogrammation d’un atelier de lecture pour enfants organisé par deux drag-queens, Brandy Snap et Shanna Banana. Cet atelier devait avoir lieu à la MJC Roguet puis à la médiathèque José Cabannis dans le cadre du festival "Queer : bon chic, bon genre" qui a cours jusqu’au 12 mars. Cette décision fait suite à la campagne menée sur les réseaux sociaux et sur les marchés de Toulouse par le groupuscule d’extrême-droite Furie Française, anciennement connu sous le nom La Meute, remarqué pour ses actions LGBTphobes et racistes.

À l’aide d’une pétition diffusée sur les réseaux pour interpeller Moudenc en vue d’obtenir l’annulation de l’évènement, les militants d’extrême-droite ont cherché à construire une véritable panique morale autour de cet atelier lecture. Sur les réseaux, les drag-queens ont été traitées de "pédophiles gauchistes" ou encore accusées de "dépravation", un vocabulaire hérité de l’extrême-droite américaine experte en matière d’attaques homophobes, transphobes et racistes.

Après Bordeaux et plus récemment Lamballe en Bretagne, c’est donc au tour de Toulouse de devenir le théâtre d’une offensive dirigée contre les animations de drag-queens destinées aux enfants. En accédant à leur requête, bien qu’il prétende seulement restreindre l’atelier aux adultes plutôt que l’annuler ouvertement, Moudenc se fait ainsi le relais de cette offensive. Une décision saluée par l’UNI, organisation d’extrême-droite qui commence pour la première fois sa campagne pour les élections à l’Université du Mirail. C’est aussi la première fois que la mairie intervient pour censurer la programmation culturelle de la médiathèque, où ce type d’atelier se tient depuis plusieurs années.

« Depuis quelques années, nous donnons des ateliers lectures aux enfants âgés de 3 à 8 ans. L’événement est également ouvert aux gens de tous les âges. Cela nous permet d’aborder des histoires qui prônent la bienveillance, le respect d’autrui et des différences [...] C’est la première fois que nous soulevons autant de réactions. », expliquait Shana Banana dans les colonnes de La Dépêche à la veille de l’annonce du maire.

Si Moudenc demande dans le même temps à Darmanin de dissoudre la Furie Française, ce n’est que pour se défendre de toute connivence avec l’extrême-droite et légitimer sa décision. En réalité, celle-ci se situe dans la continuité de ses prises de positions réactionnaires sur les questions de genre, 10 ans après avoir marché avec La Manif Pour Tous et quelques mois après qu’un des ex-membres du groupe de la majorité municipale ait été condamné pour avoir proféré des insultes homophobes à l’encontre de l’élu d’opposition Antoine Maurice. Une nouvelle fois, Moudenc nous rappelle son vrai visage - celui que les cotillons et le pinkwashing qu’il sort lors de la marche des fiertés ne sauraient nous faire oublier et que nous dénonçons chaque année à cette occasion.

Nous apportons toute notre solidarité aux drag queens et exigeons qu’elles puissent tenir leur atelier dans des conditions normales. Dissolution ou non, pour faire reculer l’extrême-droite, il n’y a aucune confiance à avoir envers le gouvernement ni envers la mairie de Toulouse : les organisations politiques, syndicales et féministes doivent dénoncer cette déprogrammation et, plus largement, l’offensive LGBTphobe menée par l’extrême-droite à travers le pays.


Facebook Twitter
Pour les droits trans, contre le gouvernement et l'extrême-droite : rejoins les cortèges de DPDR !

Pour les droits trans, contre le gouvernement et l’extrême-droite : rejoins les cortèges de DPDR !

Loi contre les mineurs trans : LR manœuvre pour faire passer le texte, il faut exiger son retrait !

Loi contre les mineurs trans : LR manœuvre pour faire passer le texte, il faut exiger son retrait !

Extrême-droite transphobe, gouvernement complice : #RiposteTrans le 25-26 mai !

Extrême-droite transphobe, gouvernement complice : #RiposteTrans le 25-26 mai !

« Transmania » chez les réactionnaires : que faire face à l'offensive transphobe ?

« Transmania » chez les réactionnaires : que faire face à l’offensive transphobe ?

Journée de lutte contre les LGBTphobies le 17 mai : construisons la riposte trans et féministe !

Journée de lutte contre les LGBTphobies le 17 mai : construisons la riposte trans et féministe !

Tribune. Plus de 1000 psys, profs et étudiant·es en psycho contre l'offensive transphobe

Tribune. Plus de 1000 psys, profs et étudiant·es en psycho contre l’offensive transphobe

25 000 personnes contre l'offensive transphobe : organisons-nous par en bas pour poursuivre le mouvement !

25 000 personnes contre l’offensive transphobe : organisons-nous par en bas pour poursuivre le mouvement !

Contre les attaques transphobes et l'extrême-droite, tous.tes dans la rue dimanche 5 mai !

Contre les attaques transphobes et l’extrême-droite, tous.tes dans la rue dimanche 5 mai !