^

Jeunesse

Convergence et solidarité

Toulouse. Les étudiants récoltent 1 800 euros pour la caisse de grève en soutien aux cheminots

Alors que les cheminots sont en reconductible depuis plus d'un mois, les étudiants mobilisés du Mirail ont impulsé une politique sur la ville pour apporter leur soutien. Au total, 1800 euros ont déjà été récoltés et ont pu être reversés à la caisse de grève.

vendredi 10 janvier

Les étudiant mobilisés du Mirail ont plusieurs fois exprimé leur volonté de se lier aux secteurs en lutte sur Toulouse. L’Assemblée générale avait déjà voté le principe d’ouvrir les portes de la fac à tous les secteurs en lutte, et a permis d’accueillir notamment une Assemblée générale des enseignants grévistes en reconductible depuis le 5 décembre.

Cette politique de solidarité en direction des principaux secteurs en grève est apparue d’autant plus importante à la rentrée des vacances scolaires, et alors que les grévistes sont en reconductible depuis plus d’un mois. Ainsi, cette semaine, c’est au travers de la campagne « 1 étudiant = 1 euro » que les étudiants voulu exprimer leur solidarité. Une solidarité morale mais aussi et d’abord matérielle, en faisant tourner leur caisse de grève, dans un contexte où la question financière est au centre des préoccupations. En effet, pour remporter la bataille contre le gouvernement aider les secteurs en grève à tenir pour lui imposer une défaite est une tâche décisive.

Au Mirail, c’est notamment au travers de la Commission convergence que les étudiants se sont organisés. Malgré les pressions relatives aux partiels, les caisses de grève ont circulé sur le campus. L’occasion, pour les étudiants mobilisés, de discuter de la grève avec la majorité des étudiants qu’ils restent encore à convaincre. Mais c’est notamment à l’occasion de la manifestation du 9 que les caisses de grève ont pu être remplies.

Le soir, les étudiants se sont rendu à la soirée de soutien organisé par les cheminots, où plus de 300 personnes étaient présentes. L’occasion pour Rozenn, étudiante au Mirail, de remettre aux grévistes les 1800 euros recoltés pour la caisse de grève. « On est plus que prêts à aller vous aider sur les piquets, les actions et à vous soutenir ! »

La jeunesse peut et doit contribuer à faire tenir les grévistes ! L’argent, c’est le nerf de la grève. Si tous les étudiants participent de cet effort, si, tous ensemble, on commençait à "en faire des caisses pour la caisse de grève" comme on pouvait entendre dans les cortèges du 9, c’est l’ensemble du mouvement qui s’en trouverait renforcé. C’est aussi le moyen pour la jeunesse qui sera la première touchée par la réforme des retraites de rejoindre le mouvement.

La campagne de solidarité va se poursuivre au Mirail, comme à Sciences po. Si vous souhaitez la rejoindre vous pouvez vous mettre en lien avec la Commission convergence de la fac du Mirail en participant à la prochaine Assemblée générale ou en nous contactant pour plus d’informations.




Mots-clés

Caisse de grève   /    Mouvement des retraites 2019-2020   /    Grève décembre 2019   /    Grève   /    Grève générale   /    Jeunesse