×

Soutien à la Palestine

Solidarité ! Un militant BDS convoqué à Montpellier après la plainte d’un sénateur PS

Poursuivi pour diffamation par le sénateur PS Hussein Bourgi, un militant de BDS Montpellier est convoqué au commissariat central ce vendredi 26 avril, où un rassemblement de soutien est prévu. Soyons nombreux ce vendredi à 9h30 à apporter notre soutien !

Facebook Twitter
Solidarité ! Un militant BDS convoqué à Montpellier après la plainte d'un sénateur PS

Crédit photo : Révolution Permanente

Ce mercredi, BDS France Montpellier a annoncé que José-Luis Moragues, membre de l’organisation et figure militante locale, est convoqué au commissariat suite à la plainte du sénateur PS Hussein Bourgi pour « diffamation publique envers un membre d’un corps constitué », après le partage sur Facebook d’une affiche BDS appelant à la manifestation du 20 avril dernier, dénonçant les complices internationaux du génocide commis par Israël contre le peuple palestinien.

Dans son communiqué, BDS Montpellier dénonce l’acharnement subi par ce militant, déjà l’objet de huit contraventions en raison de la tenue de stands sur la place de la Comédie visant à sensibiliser les passants sur la situation à Gaza. Convoqué ce vendredi au commissariat central de Montpellier, BDS appelle à un rassemblement de soutien sur place à partir de 9h30.

Cette plainte s’inscrit dans un contexte de répression à échelle nationale du mouvement de soutien à la Palestine : entre les enquêtes lancées pour « apologie du terrorisme » visant notamment Anasse Kazib porte-parole de Révolution Permanente, la présidente du groupe La France Insoumise ç l’Assemblée nationale Mathilde Panot ou encore la candidate LFI aux élections européennes Rima Hassan, et les tentatives de censure des conférences dans les universités qui dénoncent le genocide en cours et le caractère colonial de l’état israélien, tout est fait pour tenter de museler les voix qui manifestent leur soutien au peuple palestinien.

Face à cette tentative de criminalisation du soutien au peuple palestinien et de toute dénonciation de la complicité des états impérialistes, dont la France, il devient plus que nécessaire de faire front contre les offensives du gouvernement comme l’expliquaient Anasse Kazib et Elsa Marcel au MediaTV : « C’est le moment de faire front face à la répression (…) il faut un front syndical et politique large de combat qui appelle à la mobilisation pour la Palestine ».
En solidarité avec nos camarades de BDS Montpellier et pour dénoncer la vague de répression qui s’abat contre le mouvement de soutien au peuple palestinien, soyons nombreux ce vendredi 26 avril à 9h30 devant le commissariat central de Montpellier !


Facebook Twitter
Acharnement : Anasse Kazib poursuivi par l'État pour des prises de parole contre l'extrême-droite

Acharnement : Anasse Kazib poursuivi par l’État pour des prises de parole contre l’extrême-droite

« Mission de dialogue » : Macron en Kanaky pour légitimer la répression et poursuivre le passage en force

« Mission de dialogue » : Macron en Kanaky pour légitimer la répression et poursuivre le passage en force

Offensive contre l'assurance-chômage : l'exécutif pourrait durcir les conditions d'indemnisation

Offensive contre l’assurance-chômage : l’exécutif pourrait durcir les conditions d’indemnisation

Lidl : comment l'entreprise soutient la colonisation en Cisjordanie

Lidl : comment l’entreprise soutient la colonisation en Cisjordanie

Répression coloniale : un dirigeant de la RATP dans la délégation de Macron en Kanaky

Répression coloniale : un dirigeant de la RATP dans la délégation de Macron en Kanaky

Incendie d'une synagogue à Rouen : un acte antisémite odieux, une instrumentalisation xénophobe

Incendie d’une synagogue à Rouen : un acte antisémite odieux, une instrumentalisation xénophobe

« Rétablir l'ordre Républicain » : Glucksmann légitime la répression coloniale en Kanaky

« Rétablir l’ordre Républicain » : Glucksmann légitime la répression coloniale en Kanaky

« Journée prisons mortes » : un mouvement pour exiger toujours plus de répression

« Journée prisons mortes » : un mouvement pour exiger toujours plus de répression