^

Politique

VIDEO. A Nantes, les femmes précaires en première ligne pour l’acte 56

En tête de manif, les femmes précaires ne veulent pas se taire à Nantes. Une manifestation de femmes précaire est partie de place de Bretagne remettant au centre la grande précarité qui vont payer le plus grand tribut avec la réforme des retraites.

samedi 7 décembre 2019

Ces femmes ont voulu exprimer leur colère face à la précarité qui touche plus particulièrement les femmes.

Celle-ci est la conséquence de l’oppression du système patriarcal, qui sévit à l’échelle internationale. Au Chili notamment, elles combattent et meurent, ou elles sont les victimes du gouvernement pinochetiste, enlever violer et tuer comme la Mime Daniela Carrasco qui a été retrouvé pendu. Et cela pour faire taire toutes contestation puisque s’en prendre aux femmes.

De la lutte des femmes à la contestation du système capitaliste

A Nantes, les femmes précaires en première ligne est un des signes de la poussée de la lutte des femmes dans une période où c’est l’ensemble du système qui est remis en question. Ainsi, au-delà de la mobilisation importante le 23 novembre, c’est aussi la contestation de l’ensemble du système néolibéral qui fait monter au créneaux les femmes tout comme tous les exploités et les opprimés. Ce qui fait peur au gouvernement, c’est la convergence entre ces différents fronts de lutte. Des gilets Jaunes au mouvement de grèves qui se généralise partout et dont les femmes sont une des pierres angulaires.

Jonction avec la manif contre la précarité de la CGT

La manifestation des femmes précaires a voulu faire la jonction avec la manifestation contre la précarité et ce malgré la volonté des forces de répression de provoquer et de réprimer à Nantes comme toutes les mobilisations. Mais cela va devenir notre quotidien, puisque à nouveau la répression féroces c’est abattu sur contre les manifestant, avec des charges violentes contre les près de 3000 manifestants mobilisés.




Mots-clés

Droits des femmes   /    Politique