^

Monde

Extrême droite

Après Charlottesville, des néo-nazis américains affichent leur drapeau sur leur maison

Quelques jours seulement après les événements de Charlottesville, des drapeaux nazis ont été aperçus flottant au-dessus de certaines maisons américaines.

Serait-ce l’effet domino du refus de Trump de condamner clairement le meurtre fasciste de Charlottesville ? On peut y voir à minima une conséquence collatérale. Aux Etats-Unis, certains partisans de l’extrême-droite néo-nazie se sentent, semble-t-il, tout à fait à leur aise pour afficher leur couleur. C’est ainsi que des photos montrant des maisons affichant fièrement des drapeaux nazis ont été rendues publiques. Après tout, si l’assassinat d’une militante antifasciste est quasiment justifié par le président lui-même, il est tout à fait cohérent qu’une potentielle réprimande pour avoir déployé un drapeau, fusse celui du IIIème Reich, ne file pas de sueurs froides. Un sentiment d’impunité d’autant plus exacerbé puisque, lors de l’élection de Trump, le Parti Nazi Américain avait salué la « bonne nouvelle »…

Bien évidemment, le phénomène n’est pas nouveau. Assez régulièrement, des affaires de symbole nazi défraie la chronique aux États-Unis. Toutefois, il semble que les événements de Charlottesville aient décomplexés un peu plus l’extrême droite. Ce sont ainsi non plus de cas isolés, mais de plusieurs cas diversifiés (drapeaux, tags etc.) qui sont recensées partout dans le pays depuis le week-end dernier. Reste à savoir s’il s’agit d’un épiphénomène conjoncturel, ou de plus long terme. Quoiqu’il en soit, la montée de l’extrême droite et de ses courants les plus réactionnaires est bien réelle aux Etats-Unis. Face à ça, les militants antifascistes s’organisent déjà pour continuer à s’opposer à leurs rassemblements.




Mots-clés

Etats-Unis   /    Extrême-droite   /    Monde