^

Monde

Folie guerrière

Au congrès de l’AKP, Erdogan assure à une enfant les honneurs si elle tombe « en martyr »

Scène suréaliste lors de congrès de l'AKP, le 24 février dernier. En plein meeting du président-dictateur turc Erdogan, une enfant, habillée en uniforme militaire, est amenée sur l'estrade. C'est alors qu'Erdogan annonce que « si elle meurt en martyr, elle sera enveloppée » dans le drapeau turc.

Crédits photo : Murat Cetinmuhurdar/AP/SIPA

Sur le terrain de la promotion de la guerre, Erdogan ne semble jamais à court d’idées. Alors que l’armée turque mène le combat à Afrin en Syrie, le congrès de l’AKP – le parti du président-dictateur – se tenait à Kahramanmaras ce 24 février.

Prônant un nationalisme guerrier exacerbé, Erdogan a alors l’idée de faire monter sur scène une enfant, en uniforme militaire. Devant les militants de l’AKP, le président-dictateur, après avoir admiré le drapeau turc dans la poche de la petite fille, balance alors sa punchline : « Si elle meurt en martyr, si dieu le veut, elle sera enveloppée dedans ».

Dans une ambiance qui confine à la mascarade, les militants exultent et réclament même d’être envoyés sur le front, à Afrin en Syrie. Un coup réussi pour Erdogan, qui entendait resserrer les rangs et affirmer son autorité, alors que les prémisses d’une guerre entre puissances régionales, notamment la Turquie, la Syrie et l’Iran, n’ont jamais semblé si inéluctables.

Bien sur, le coup de com’ d’Erdogan a largement choqué sur les réseaux sociaux. Sur le plan symbolique, au nom de la patrie, le président-dictateur choisie de gonfler les muscles et annonce la couleur : il n’hésitera pas à envoyer au front toutes celles et ceux qui seront en capacité de tenir une arme entre les mains. Une folie guerrière qui annonce de nouveaux massacres pour la population syrienne et, plus largement, au proche et moyen orient.




Mots-clés

Recep Tayyip Erdogan   /    Vos guerres, ’no more’ !   /    Proche et Moyen-Orient   /    Syrie   /    Turquie   /    Monde