^

Monde

Votarem !

Catalogne. La répression commence, la résistance aussi

1134 écoles et collèges occupés sur les 2315 habilités comme centres électoraux. Les urnes sont arrivées, et la garde civile a commencé à intervenir, dès 9h.

Dès 6h30, dans les écoles occupées par les personnels, les parents d’élèves et les habitants des quartier, des urnes et des assesseurs sont arrivées. Pour faire face au manque de matériel électoral et aux difficultés de la journée, le gouvernement catalan a autorisé le vote à quiconque souhaitant se rendre aux urnes, indépendamment son bureau électoral de rattachement, les centres de vote non occupés par les militants catalanistes n’ayant pu être ouverts car fermés administrativement par Madrid.

Les établissements sont défendus depuis l’aube par des de milliers de manifestants venus en appui à ceux qui, à l’intérieur, occupent parfois depuis vendredi soir. Peu après 9h, à l’ouverture prévue des bureaux, la garde civile a reçu l’ordre d’intervenir. C’est au cri de "votarem !", "nous voterons !", que les manifestants sont en train de résister.

La première intervention a été opérée à Sant Julia de Ramis, où le président de la Généralité, le gouvernement autonome, Carles Puigdemont, est censé voté. Ailleurs, dans plusieurs agglomérations du Nord de la Catalogne notamment, des affrontements sont en train d’avoir lieu, la garde- civile entendant pénétrer dans les bureaux pour saisir les urnes.

La situation sera suivie tout au long de la journée, en direct et depuis la Catalogne, par La Izquierda Diario




Mots-clés

Catalogne   /    Etat Espagnol   /    Répression   /    Monde