^

Jeunesse

C’est pas encore la rentrée des Amphis et pourtant ils-elles sont là !

Cortège unitaire de la jeunesse dans la manif parisienne

La rentrée universitaire n’a pas encore eu lieu, sur Paris, mais les étudiant-e-s étaient au rendez-vous, ce jeudi, à Bastille, aux côtés des organisations du monde du travail. Venus de Paris 1, Paris 6-7, Paris 8 et de Nanterre, notamment, ils-elles ont défilé ensemble, dans un cortège unitaire et dynamique, avec le 21 en ligne de mire.

Les cours n’ont pas encore commencé, dans les facs parisiennes, mais il en fallait davantage pour empêcher les étudiants de se mobiliser, en cette première journée de rentrée sociale, contre les ordonnances Macron.

Après des AG qui se sont tenues sur plusieurs université parisiennes, dont Paris 1, Paris 6, Paris 8 et Nanterre, les étudiants s’étaient donné rendez-vous à Bastille, non sans avoir défilé au préalable dans les rues de la capitale, ceux de Paris 1 ayant fait un crochet par Paris 7 pour arriver, ensemble, à la manif.

Remontés contre Macron, contre la sélection à l’Université que ce gouvernement veut instaurer, mais également contre l’ensemble des mauvais coups que le gouvernement a déjà annoncé ou prépare, de la baisse des APL en passant par la fin des contrats aidés et la Loi Travail XXL, ils se sont retrouvé à un demi-millier en cortège unitaire aux côtés des travailleurs, avec, notamment, l’Unef, le MJC, les Jeunes Socialistes, Solidaires Etudiant-e-s et le NPA Jeunes, donnant suite à l’appel lancé en Interorga en début de semaine dernière et réitéré en conférence de presse, lundi.

Dans le cortège, des anciens des comités de mobilisation du printemps 2016, contre la Loi El Khomri, mais également des nouvelles têtes, des étudiants qui sont sur le point de faire leur rentrée et qui avaient manifesté contre la Loi Travail version Hollande, lorsqu’ils étaient lycéens.

Tout au long du cortège, la même ambiance festive et dynamique, radicalement anti-Macron, son monde et ses amis du Medef. Les étudiants ont appelé, en fin de manif, à élargir le mouvement avec encore plus de détermination, dès l’ouverture des amphis, le 18 septembre, de façon à ce que pour le second round, aux côtés des organisations du monde du travail, la jeunesse soit encore plus nombreuse.

Au programme, donc, de la semaine prochaine : débrayages d’amphi, AG unitaires sur les facs, construction de la mobilisation, et manif le 21 ! Un appel des jeunes à l’Intersyndicale qui convoque à la prochaine date, également, à l’unité, à radicaliser le combat et à le placer dans la perspective de la grève jusqu’au retrait des ordonnances Macron.

[Crédit Photo // Révolution Permanente]




Mots-clés

Solidaires   /    APL   /    Loi travail 2   /    mouvement étudiant   /    Sélection à l’université   /    UNEF   /    Lycées   /    Université   /    NPA   /    Jeunesse