Révolution Permanente N° 10

RP10 - Octobre 2013 - 68 pages ANI, réforme des retraites, budget 2014, criminalisation des rroms, interventions impérialistes...

La rentrée sociale s’inscrit malheureusement dans la continuité de ce qu’avait été le printemps. Des attaques qui s’accumulent, des résistances qui existent mais ne parviennent pas à enrayer le cycle des reculs, et des choux gras pour le FN. La nouvelle réforme des retraites n’a pas jusque là été l’occasion tant attendue pour construire une riposte d’ensemble. Et sur les Rroms (voir l’article de Pierre Hodel dans ce numéro), la fiscalité ou encore le travail le dimanche, c’est la classe dominante qui est à l’offensive, et qui profite d’un rapport de force qui lui est favorable pour avancer dans ses attaques. Sur nos lieux de travail et d’études, dans nos quartiers, nombre de collègues, de jeunes, de précaires ou de chômeur-se-s souhaitent rompre avec cette dynamique, reprendre la rue et commencer à inverser la vapeur. Mais, malgré quelques explosions, l’horizon général reste bouché. Pourquoi? C’est ce qu’il est temps de comprendre.