^

Notre classe

Cheminot-e-s, hospitalier-e-s et usager-e-s

Le Mans. Bientôt un arrêt de TER devant l’hôpital ?

En ce 10ᵉ jour de grève à la SNCF, et alors que les taux de grévistes restent élevés, les cheminots mobilisés du Mans ont posé ce qui pourrait être le premier morceau de rail de l'arrêt de TER promis de longue date devant l'hôpital. Une action symbolique qui illustre à quel point les intérêts des usagers et ceux des cheminots sont les mêmes : refuser la casse du service public ferroviaire.

Il en est question depuis au moins une dizaine d’années : pour raccourcir les temps de trajet des personnels de l’hôpital, des patients et des étudiants de l’université du Mans, dont beaucoup habitent aux alentours de la ville, il suffirait de créer une halte ferroviaire devant l’hôpital. L’espace existe, une vaste étendue herbeuse qui n’attend que ça. Malheureusement, si le projet est régulièrement évoqué, il est sans cesse repoussé.

Qu’à cela ne tienne : les cheminots mobilisés se sont réunis mardi 24 avril au matin, pour tenir leur piquet face à l’hôpital et poser, à 10h, le premier morceau de rail. Un guichet en carton a également été installé, pour symboliser cet arrêt tant attendu, qui rendrait des services importants aux usagers. Une initiative bienvenue, et qui montre à quel point les travailleurs de la SNCF ont les mêmes intérêts que ses usagers : défendre à tout prix une politique de service public ambitieuse, dotée de moyens à la hauteur des besoins de l’ensemble de la population, et sans concession sur les conditions de travail et de sécurité !




Mots-clés

Convergence   /    Casse de l’hôpital   /    Le Mans   /    Santé   /    Cheminot-e-s   /    Notre classe