^

Notre classe

Communiqué de SUD Rail Paris-Nord

Paris-Nord : les cheminots feront grève aux côtés des agents de nettoyage ONET

Depuis près d’un mois, les agents de nettoyage de Paris-Nord, salariés de l’entreprise H.Reinier-ONET, sous-traitante de la SNCF et récemment mise en cause pour des cas d’agressions sexuelles sur des salariées, sont en grève pour défendre leurs conditions de travail. Après avoir lancé plusieurs initiatives pour que la SNCF prenne ses responsabilités, le syndicat Sud Rail de Paris Nord durcit le ton et appelle au débrayage des cheminots, mardi prochain.

Depuis bientôt un mois, les salariés de l’entreprise H.Reinier-ONET en charge du nettoyage des trains sur la gare de Paris-Nord sont en grève pour défendre leurs conditions de travail face à leur nouvel employeur. Ce dernier, l’entreprise sous-traitante du nettoyage H. Reinier – ONET, déjà mis en cause récemment par les Prudhommes pour avoir couvert des actes d’agression sexuelle à l’égard de ses salariées, ne souhaitait pas appliquer l’ancien protocole, signé par les salariés avec l’ancien employeur. En modifiant notamment, la clause de mobilité, H.Reinier-ONET voulait contraindre les agents de nettoyage à pouvoir travailler sur n’importe quel gare d’Ile-de-France, à Versailles par exemple au lieu de Gare du Nord. La goutte d’eau qui a fait déborder le vase pour des salariés dont la précarité des horaires, des contrats, des salaires est déjà très importante.

Depuis près d’un mois que le conflit a démarré, Sud Rail a été à l’initiative de plusieurs actions à l’égard des salariés d’H.Reinier-ONET et de convergence avec les cheminots : un cortège commun a été mis en place lors de la manifestation du 16 novembre, un repas solidaire a été organisé, ainsi qu’un appel aux dons à la caisse de grève qui a permis de rassembler à ce jour près de 4500€ auprès des adhérents et des syndicats Sud Rail. Face à une direction sourde aux revendications des grévistes, Sud Rail Paris Nord a décidé de répondre en appelant les cheminots à faire grève, aux côtés des salariés d’H.Reinier-ONET Paris-Nord : il s’agit de réclamer la fin du recours à la sous-traitance, l’embauche par la SNCF des travailleurs du nettoyage ainsi que de refuser l’option émise par la SNCF de faire appel aux cheminots pour réaliser le travail de nettoyage, à la place des grévistes.




Mots-clés

Onet   /    SUD-Rail   /    Cheminot-e-s   /    Grève   /    SNCF   /    Notre classe