Notre classe

Clinique Saint-Jean du Languedoc

Toulouse : un automobiliste force un piquet de grève et fait un blessé !

Publié le 14 novembre 2016

Le personnel de la clinique Saint-Jean du Languedoc, dans le quartier de Montaudran à Toulouse, est en grève depuis le 8 novembre. N’obtenant pas satisfaction sur leurs revendications, portant sur les conditions de travail et la perte d’acquis due à la fusion avec la clinique du Parc, ils avaient reconduit la grève jusqu’au lundi 14 novembre, entrainés par une intersyndicale CGT-Sud.

Camille Pons

Ce lundi, tenant donc le piquet de grève face à la clinique, sur la route de Revel, les grévistes avaient décidé de réaliser une flashmob et une diffusion de tracts pour sensibiliser les habitants sur les raisons de leur lutte. Un automobiliste n’a rien trouvé de mieux que de littéralement foncer sur le piquet. Si la plupart des grévistes l’ont évité, l’un d’entre eux a néanmoins été percuté violemment et a subi un traumatisme crânien, avant d’être pris en charge par les pompiers. Le conducteur, qui avait fui, a été rattrapé et mis en garde-à-vue. Cela n’est pas la première fois qu’un conducteur force un piquet. Récemment, un syndicaliste italien été tué par un camionneur. Pendant le mouvement contre la loi Travail, des actes similaires avaient eu lieu plusieurs fois, encouragés par le gouvernement qui réprimaient durement les blocages.

À Toulouse, d’abord choqués, les grévistes ne se sont tout de même pas laissé démoraliser, et ont reconduit leur grève, plus déterminés encore. D’autant que la grève et manifestation toulousaine du 8 novembre dans la santé, et la récente victoire de la grève du secteur gynécologique à Purpan, sont là pour montrer qu’il est possible de s’organiser et d’obtenir des victoires.

Celles-ci sont autant de points d’appui pour résister à la casse du secteur de la santé, accélérée depuis le plan Hirsch.