^

Société

Souffrance au travail

Un salarié sur quatre est victime d’hyper-stress

Une étude vient d’être publiée révélant que près d’un salarié français sur quatre est victime d’hyper-stress, les femmes étant les plus exposées

L’Observatoire de la santé psychologique au travail vient de publier une étude menée entre 2013 et 2017 par le cabinet Stimulus auprès de 32 137 salariés expliquant que 24% des salariés en France sont en situation d’hyper-stress, soit un niveau de stress tellement élevé qu’il met leur santé en danger. L’étude révèle également que les femmes sont les plus touchées avec un taux de 28% ainsi que la tranche des 40-50 ans avec 27% et le plus de suicides et de burn-out.

L’étude montre de plus que 52% des salariés auraient des « niveaux élevés d’anxiété », tandis que 16% présenteraient « probablement un trouble anxieux ». 6% seraient concernées par la dépression, et 29% présenteraient des « niveaux dépressifs élevés ».

Les sources de stress les plus fréquentes sont le manque de temps, avoir de nombreuses tâches trop complexes, avoir des objectifs trop compliqués à atteindre, ou bien le manque d’autonomie. Ces chiffres sont une fois de plus l’expression de la souffrance au travail, cette même souffrance qui conduit continuellement à des situations d’isolement, de solitude, voire de suicide.