^

Politique

A Paris, mobilisation contre le 49.3 : des centaines de manifestants partent en manif sauvage

Après s’être rassemblées à République à Paris dès 18h à l’appel de plusieurs organisations syndicales et politiques dont l’UD 75, Solidaires, ou le NPA, contre l’utilisation par le gouvernement du 49-3, les manifestants ont décidé de partir en manifestation sauvage dans Paris.

lundi 2 mars

Ce samedi, le gouvernement a décidé de passer par le 49-3 pour passer en force. Pour cela, il a prétexté l’obstruction des groupes parlementaires LFI et PCF pour imposer via une mesure des plus anti-démocratiques sa réforme à point, contre l’avis majoritaire de la population contre cette nouvelle retraite à point. Une démonstration, une de plus, du caractère bonapartiste de ce gouvernement, qui a décidé de faire fit de la contestation qui s’est levée contre une réforme qui doit détruire un des acquis sociaux de la population.

Musique et chants, ce sont entre 1000 et 2000 personnes qui se sont rassemblées devant la statue de la République, drapeaux en main. De nombreuses organisations et collectifs étaient présents, l’EHESS en lutte notamment mais aussi différentes sections syndicales de la CGT et de solidaires, des hospitaliers et des grévistes de la ville de Paris.

Contre cette décision se sont organisés depuis samedi des rassemblements dans toute la France, et notamment ce lundi soir à République à Paris. Un rassemblement pour continuer la « bagarre contre Macron » comme l’expliquait Julien, secrétaire général de la CGT FNAF, bien décidé à ne pas laisser passer cette réforme mortifère.

Pour Clément, cheminot : « c’est important d’être là car cette réforme est nocive pour tout le monde », et « les gens ne sont pas dupes et voient qu’ils vont perdre » et alors que « 70% d’avis contre, le gouvernement passe en force ». Pour lui c’est la démonstration que le gouvernement « n’est pas serein » et est allé trop vite. Il interpelle également les directions syndicales : « après le 49.3, les directions syndicales devraient quitter la conférence de financement, sinon elles cautionnent », dernier leurre du gouvernement.

Par la suite, ce sont environ 500 manifestants qui ont décidé de ne pas s’arrêter là et de marcher pour exprimer leur mécontentement face à un gouvernement qui n’écoute plus que lui. Malgré la police qui a tenté de l’empêcher, ces derniers ont réussi à avancer et la manifestation sauvage dure toujours dans le 10ème arrondissement parisien.




Mots-clés

Réforme des retraites   /    49.3   /    Politique