^

Politique

Réponse à la propagande

Accusation d’antisémitisme. Le droit de réponse des Gilets jaunes d’Auvergne

Nous, Gilets Jaunes d’Auvergne – Rhône-Alpes, tenons à nous exprimer au sujet des actes de violence et des propos injurieux que nous observons depuis plusieurs semaines en marge des manifestations. Aussi, nous condamnons fermement tous les actes bellicistes, antisémites, racistes ou discriminatoires, quels qu’ils soient, qui desservent la cause pour laquelle nous nous sommes unis.

jeudi 21 février

Crédits photos : © Radio France - Mickaël Chailloux

Pour ces motifs et en réponse aux accusations médiatiques et politiques portant sur la responsabilité du mouvement vis-à-vis des événements récents, certains de nos membres – avec ou sans gilets - ont pris le parti de se joindre aux manifestations contre l’antisémitisme ce mardi 19 février alors que d’autres ont préféré ne pas alimenter le débat.

Nous jugeons utile de préciser que nous sommes la société civile dans sa pluralité, composée d’individus autonomes et libres de leurs choix et de leurs opinions. Chacun étant libre de manifester ou non contre l’antisémitisme ou contre toute forme de racisme.

C’est pourquoi, nous nous indignons et refusons de porter la responsabilité de ces actes qui n’ont aucun lien avec nos revendications et notre colère. Aujourd’hui, nous voulons rappeler à chaque citoyen que nous nous battons depuis plus de 3 mois pour une seule et unique cause : une véritable justice fiscale et sociale.
Nous sommes les forces vives de ce pays, nous sommes le peuple !

L’inter-coordination des Gilets Jaunes Auvergne-Rhône-Alpes




Mots-clés

Gilets jaunes   /    Racisme   /    Politique