^

Politique

Gilets jaunes

Acte X : « C’est en mémoire de tous les Gilets jaunes décédés », le cortège contre les violences policières

Ce samedi, pour l’acte 10, des Gilets jaunes ont constitué un cortège en hommage aux blessés et aux personnes décédés depuis le début du mouvement.

samedi 19 janvier

Depuis le début du mouvement, La liste des mutilés par la police dans le mouvement des gilets jaunes est longue. On compte une centaine de blessés "graves", dont 17 éborgnés. Des hommes et des femmes qui ont été blessés au niveau des yeux suite à des tirs de LBD. Si les grands médias ne peuvent plus fermer les yeux sur la question des violences policières, c’est sous pression de la dénonciation par les gilets jaunes eux-mêmes et des médias indépendants et militant.

« C’est en mémoire de tous les Gilets jaunes décédées », explique une Gilet jaune. « Les tirs de flashball, les grenades de désencerclement, c’est les ordres de monsieur Castaner ». « Il s’agit de défendre nos droits, en hommage à toutes ses personnes toutes ces victimes », continue-t-elle. « On ne veut plus de victimes » fini-t-elle.
De son côté Castaner continue à jouer à la politique de l’autruche en affirmant être « sidéré » par les accusations de violences policières. La femme Gilet jaune répond à Castaner : « C’est honteux, il va devoir répondre de ses actes. Il nous fait du mal gratuitement ». « On est pacifiste, on veut juste avoir à manger et pas être dans la merde au 10 du mois », finit-elle.

Face aux violences policières, du côté des gilets jaunes émergent aussi de plus en plus la question de l’organisation pour se protéger, se défendre, et des revendications pour exiger l’interdiction des armes de répression. « Les Gilet jaunes vont continuer, on sera toujours là tant qu’il faudra.




Mots-clés

Gilets jaunes   /    Politique