^

Genres et Sexualités

Femmes en lutte

Après Toulouse et Bordeaux, la féministe argentine Andrea D’Atri sera vendredi à Paris

En tournée en Europe, la féministe qui a fondé le collectif de femmes travailleuses et étudiantes « Pan y Rosas » sera présente ce vendredi à Paris pour présenter son livre « Du pain et des roses » et débattre de l’émergence d’un mouvement des femmes qui remet en cause le patriarcat et le capitalisme.

lundi 18 février

La féministe, qui entend partager en France son expérience du mouvement des femmes travailleuses argentines, a connu deux succès lors de ses passages à Bordeaux et Toulouse en réunissant chaque fois plusieurs centaines de personnes.

Racontant tour à tour l’expérience de #NiUnaMenos contre les féminicides, la lutte des « foulards verts », emblème du mouvement en faveur du droit à l’avortement, mais aussi plus globalement l’émergence d’une véritable « nouvelle vague » féministe dans le monde dans le contexte d’une incorporation massive des femmes au marché du travail, Andrea D’Atri dessine les contours des potentialités révolutionnaires du mouvement des femmes.

Dans un contexte où le mouvement des Gilets jaunes a fait apparaître le rôle central des femmes, en première ligne face aux attaques du gouvernement qui dégradent les conditions de travail comme les conditions de vie, Andrea D’Atri entend montrer que le divorce entre mouvement ouvrier et mouvement féministe, lutte contre le capitalisme et lutte contre le patriarcat, a assez duré. Il est temps de retrouver l’unité entre ces luttes indissociables, séparées depuis bientôt 40 ans, en lien notamment avec l’offensive néolibérale.

Cette tournée a lieu à l’occasion de la sortie en français et en Allemand de l’ouvrage « Du Pain et des Roses », véritable manifeste pour un féminisme lutte de classe, qui invite les féministes à tenir compte de l’imbrication entre capitalisme et patriarcat et à en tirer toutes les conséquences sur un terrain politique et stratégique.

Vendredi pour son passage à Paris, Andrea D’Atri rencontrera notamment lors d’un débat, Fernande Bagou, figure de la grève des agents du nettoyage d’Onet, qui au terme d’un mouvement de 45 jours avait réussi à faire plier le géant du nettoyage et la direction de la SNCF en 2017. Une grève exemplaire dont les femmes avaient rapidement pris la tête, devenant l’incarnation de ces secteurs de travailleuses précaires des services qui constituent aujourd’hui l’un des nouveaux visages de la classe ouvrière.

Lieu et date du débat :
Vendredi 22 février à 19h30
A l’AGECA, 177 rue de Charonne, 75011 Paris
Plus d’information sur l’événement Facebook : Les femmes en première ligne ? Débat avec Andrea d’Atri

Une garderie est prévue sur place : merci de nous écrire à siterevolutionpermanente@gmail.com si vous souhaitez en bénéficier.




Mots-clés

Andrea D’Atri   /    Gilets jaunes   /    Féminisme    /    Histoires de femmes   /    Paris   /    Du Pain et des Roses   /    Genres et Sexualités