×

Drame

Attaque au couteau sur des enfants : la macronie et l’extrême-droite dans une course à l’instrumentalisation

Ce jeudi, 6 personnes, dont quatre enfants, ont été blessés gravement dans une attaque au couteau sur une aire de jeux à Annecy. Un acte ignoble dont se sont rapidement saisis le gouvernement et l’extrême-droite dans une course à l’instrumentalisation ultra-réactionnaire.

Nathan Deas

8 juin 2023

Facebook Twitter
Audio
Attaque au couteau sur des enfants : la macronie et l'extrême-droite dans une course à l'instrumentalisation

Ce jeudi, six personnes ont été blessées, dont quatre enfants âgés de 22 à 36 mois, dans une attaque au couteau à Annecy, selon un nouveau bilan communiqué par la préfecture de Haute-Savoie. Quatre des victimes ont leur pronostic vital engagé. Un drame face auquel nos pensées vont aux familles des victimes.

L’acte ignoble aurait été perpétré par un homme de 32 ans qui a été arrêté par la police ce jeudi matin. Selon les informations communiquées par Le Monde, l’individu aurait délibérément choisi de cibler des enfants. « L’agresseur, vêtu d’un short noir et portant un foulard bleu noué sur la tête, s’est dirigé vers les poussettes et s’est attaqué aux enfants sur une aire de jeu, selon des images du drame qu’un photographe de l’Agence France-Presse (AFP) a pu voir » communique le journal. Sur les vidéos extrêmement choquantes de l’attaque diffusées sur les réseaux sociaux, on voit l’homme errer autour de l’aire de jeux, puis courir après les enfants et les parents qui s’y trouvent, pour les poignarder.

Immédiatement après l’annonce du drame, politiques et médias se sont emparés de l’affaire pour mieux l’instrumentaliser à des fins réactionnaires. Sur les réseaux, l’extrême-droite n’a pas hésité à reporter l’horrible assassinat sur l’origine de l’agresseur, interpellé en possession d’un passeport syrien et demandeur d’asile, allant jusqu’à évoquer un « francocide » par la voix d’Eric Zemmour pendant que LR et le RN ont dénoncé de concert une « monstruosité [soulignant] le danger évident que représente l’immigration ».

Une récupération xénophobe du drame qui s’est accompagnée d’un appel à manifestation dans les rues d’Annecy ce jeudi soir, à l’initiative notamment de groupuscules fascistes. Libération rapporte ainsi que : « l’extrême droite appelle à manifester ce soir à Annecy. Un visuel circule depuis ce midi dans les cercles radicaux. Il appelle à se rassembler dans le centre-ville à 20 heures 30 et est accompagné du hashtag « Francocide », popularisé par Eric Zemmour. »

De son côté, la macronie n’a pas non plus hésité à instrumentaliser l’attaque, alors que ce matin la proposition de loi de LIOT sur l’abrogation de la réforme des retraits a été repoussée dans un coup de force anti-démocratique. A l’Assemblée, Aurore Bergé, cheffe de file des députés macronistes a appelé à ce que « l’humanité » prenne le dessus sur les débats concernant la réforme des retraites, ciblant les « oppositions », en expliquant devant la presse : « être en ce moment dans l’hémicycle avec une espèce de bataille de chiffonniers sur une recevabilité ou non d’amendements nous paraît en total décalage par rapport à l’effroi qui à mon avis submerge notre pays ». Une tentative de récupération du drame honteuse.

Elisabeth Borne s’est de son côté rendue à Annecy, accompagnée de Gérald Darmanin « pour exprimer tout le soutien et toute la solidarité de la nation ». Si la première ministre a appelé à ne pas « s’emballer », on se rappelle la façon dont la macronie s’était servie de l’attaque à la Préfecture de Paris en 2019 ou du meurtre de Samuel Paty en 2020 pour avancer dans son offensive autoritaire et raciste, autour notamment de la loi séparatisme. Ce d’autant plus que le gouvernement planche justement sur une très xénophobe loi immigration ces dernières semaines.

Face à cette attaque ignoble, toute notre solidarité et nos pensées vont aux victimes. Dans le même temps, aucune concession ne saurait être faite à ce gouvernement, à la droite et à l’extrême-droite, qui ne cessent de tenter d’instaurer un climat xénophobe et sécuritaire pour mieux attaquer les travailleurs et les classes populaires. Face aux appels hypocrites de Aurore Bergé à mettre sous le tapis la question des retraites, ce n’est ni la remise au second plan de nos luttes ni l’union nationale avec le gouvernement qui permettront d’en finir avec ces actes, mais le combat contre l’exploitation et les oppressions, qui font le lit de ce type de drames.


Facebook Twitter
Acharnement : Anasse Kazib poursuivi par l'État pour des prises de parole contre l'extrême-droite

Acharnement : Anasse Kazib poursuivi par l’État pour des prises de parole contre l’extrême-droite

« Mission de dialogue » : Macron en Kanaky pour légitimer la répression et poursuivre le passage en force

« Mission de dialogue » : Macron en Kanaky pour légitimer la répression et poursuivre le passage en force

Répression coloniale : un dirigeant de la RATP dans la délégation de Macron en Kanaky

Répression coloniale : un dirigeant de la RATP dans la délégation de Macron en Kanaky

Le lieu associatif En Gare de Montreuil expulsé par la police et ses habitants placés en garde-à-vue

Le lieu associatif En Gare de Montreuil expulsé par la police et ses habitants placés en garde-à-vue

Kanaky : Macron temporise mais maintient le cap répressif et colonial

Kanaky : Macron temporise mais maintient le cap répressif et colonial

Menace de fermer l'usine : InVivo durcit l'offensive, faisons front avec Christian Porta et les Neuhauser !

Menace de fermer l’usine : InVivo durcit l’offensive, faisons front avec Christian Porta et les Neuhauser !

Offensive historique : la durée d'indemnisation du chômage bientôt réduite de 40% ?

Offensive historique : la durée d’indemnisation du chômage bientôt réduite de 40% ?

Offensive contre l'assurance-chômage : l'exécutif pourrait durcir les conditions d'indemnisation

Offensive contre l’assurance-chômage : l’exécutif pourrait durcir les conditions d’indemnisation