^

Politique

#TeamHumiliés

Emmanuel Macron soutient la PMA… et la Manif pour Tous !

En l’espace de quelques heures ce jeudi, Emmanuel Macron, le candidat de En Marche ! aura réussi un grand écart idéologique étonnant. Dans une interview accordée à L’Obs, il déclare ainsi regretter « l’humiliation » faite aux opposants au mariage pour tous, regroupés sous le doux nom de « La Manif Pour Tous ». Et c’est sans plus de gêne qu’il tweete dans la foulée sa volonté d’accorder la procréation médicalement assistée (PMA) pour toutes les femmes, y compris les couples lesbiens et les femmes seules. Mar Martin

vendredi 17 février 2017

L’avantage de ne pas avoir de programme, c’est que l’on peut virevolter d’un côté et de l’autre à l’aise. Pour Emmanuel Macron, le candidat « ni de gauche ni de droite » de En Marche ! il s’agissait hier plutôt d’être « et de gauche et de droite ». Pour lui, il semble tout-à-fait raisonnable de déclarer le matin dans L’Obs qu’ « on a humilié cette France-là », la France des Manifs pour tous bleues et roses, et le soir de tweeter :

Mais qui sont les « humiliés » ?

La déclaration d’Emmanuel Macron n’a pas manqué de faire réagir les associations gays et lesbiennes, ainsi que l’ensemble de la toile sociale. Car si le quinquennat de la fausse gauche socialiste avait su donner une mesure de gauche pour mieux virer à droite, le « mariage pour tous » n’avait pas manqué de déclencher la hargne de la France réactionnaire. Les banderoles « Un papa, une maman, on ne ment pas aux enfants » étaient ainsi fièrement portées à travers l’Hexagone par les mêmes qui, aujourd’hui, soutiennent François Fillon. « Ignorer toutes les haines qui se sont manifestées [relève d’une] erreur fondamentale », a ainsi déclaré à l’AFP Virginie Combe, porte-parole de l’association « SOS Homophobie ».

Car, plus que l’humiliation, c’est bien la haine qui s’était exprimée à cette époque, accentuée dans un contexte où l’homophobie était déjà quotidienne. SOS homophobie avait alors recensé 3,5 fois plus de signalements d’actes homophobes sur ses permanences téléphoniques, et ce ne sont que ceux signalés… Sur tweeter, on se rappelle ainsi :

Pas de mariage, mais des enfants ?

Sans transition, celui qui venait de s’apitoyer sur le sort des réacs en bleu et rose vient en revanche redorer son blason de quelques bribes sociales. Pour lui, « le fait que la PMA ne soit pas ouverte aux couples de femmes et aux femmes seules est une discrimination intolérable », tweet agrémenté d’un joli #CausettePrésidente.

En effet, la loi actuelle de la France « des droits de l’Homme (et de la femme ?) » régissant la PMA autorise son recours aux femmes en couple hétérosexuel qui n’arrivent pas à avoir d’enfants. En revanche, pour les couples de femmes et les femmes seules c’est interdit. Ici encore, on se demande qui sont les vrais « humiliés ».

Quoiqu’il en soit de ses belles tournures, on a du mal à croire à l’authenticité des déclarations macronistes, qui voudraient tout à la fois légitimer les anti-mariage pour tous (et toutes), et permettre à toutes les femmes, quelque soit leur situation, d’avoir des enfants si elles le désirent. En période électorale, il fait bon aller piquer des voix partout où l’on peut.

Causette le remerciera sans doute pour sa fausse préoccupation électorale, mais elle ne votera pas sexiste. Ne la libérez pas, elle s’en charge !




Mots-clés

homophobie   /    Présidentielles 2017   /    Emmanuel Macron   /    Politique