^

Monde

Chien de garde

Le mur de Trump en dix points

Choses promises, choses dues. Voilà le crédo de Donald Trump depuis son entrée en fonction. Dans ses cartons, il y a, entre autres, le mur à construire entre les Etats-Unis et le Mexique. Dix choses à savoir sur ce mur de la honte, dont l’idée n’est pas si nouvelle. La Izquierda Diario – Mexique

jeudi 26 janvier 2017

1. La construction du mur à la frontière mexicaine s’inscrit en réalité dans un ensemble plus vaste de mesures que Donald Trump et son gouvernement veulent mettre en place pour criminaliser les migrants.

2. Le plan comprend un contrôle accru en interne pour ceux qui sont déjà sur le sol étasunien et un renforcement de la sécurité frontalière pour « éviter les intrusions illégales ». Une continuité totale avec la politique migratoire des administrations démocrates de Barack Obama

3. Comme si cette construction avait été prévue depuis longtemps, le Mexique a signé dans les années 1970 un traité avec les Etats-Unis stipulant que seul le lit des cours d’eau entre les deux pays ne saurait être modifié en cas de construction de mur.

4. A l’origine du mur, il y a un projet approuvé en 2006, qui a permis la construction de plus de mille kilomètres de barrières frontalières 

5. Le premier responsable est l’ancien président démocrate Bill Clinton, sous le gouvernement duquel a commencé l’installation des premières barrières qui avait débuté par un tronçon de 16 km de « blocage » aux frontières du Nouveau Mexique et du Texas. Depuis, elles ont fini par couvrir l’ensemble de la zone frontalière entre ces deux états et celui de Chihuahua, côté mexicain.

6. Entre la Basse Californie, côté mexicain, et la Californie (coté US), au niveau du pooint de passage menant à San Diego, il existe déjà depuis 1994 un mur de 32 km construit dans le cadre de l’Opération Gatekeeper.

7. En vingt-trois ans (1993-2016), le mur entre les Etats-Unis et le Mexique s’est étendu à plus de 1100 km

8. Parallèlement, le nombre d’agents et de personnels de « sécurité » patrouillant dans la zone frontalière a été multiplié par six. Ils étaient 4000 en 1992. Ils sont 25000 aujourd’hui.

9. La frontière entre le Mexique et les Etats-Unis est la frontière la plus traversée au monde : un million de personnes passent quotidiennement la frontière de façon légale. La quantité de migrants illégaux qui traversent la frontière n’est pas quantifiable.

10. Trump assure que le Mexique aura à payer pour la construction d’un mur dont le coût pourrait s’élever à deux milliards de dollars. Washington envisage de faire payer la facture à travers un crédit spécifique qui serait destiné exclusivement à l’édification de la nouvelle barrière, une taxe sur les visas ou sur les transferts d’argent entre les Etats-Unis et le Mexique ou encore à travers la réduction de certaines aides.

Trad. JPF




Mots-clés

Donald Trump   /    Présidentielles 2016 aux Etats-Unis   /    Mexique   /    Etats-Unis   /    Monde